Le CCRB se relance contre Le Portel

Basket — par Julien Lampin, le 17 avril 2018 (21:45)

Crédit photo : Julien LAMPIN

En tête de bout en bout, le CCRB emmené une fois de plus par un grand Martin Hermannsson, a dominé Le Portel et revient dans le sillon du club nordiste. Surtout, il se rapproche un peu plus du maintien dans l’élite du basket français.

Ce n’est pas encore tout à fait officiel mais le CCRB s’en rapproche. Surtout si, comme annoncé par la LNB, l’avant-dernier de Jeep Elite pourrait se maintenir si Blois, sans centre de formation, se voit refuser la montée, lui qui est actuellement en tête de Pro B. Si les mathématiques n’accordent pas encore le soulagement au club marnais, l’ambiance proposée par le public de René Tys à l’issue de la rencontre ne laissait pas beaucoup de doutes quant au fait de retrouver les protégés de Cédric Heitz dans l’Elite nationale la saison prochaine.

Un enjeu connu des coéquipiers de Gédéon Pitard et forcément source de motivation. De quoi laisser des Portélois courir après le score tout au long de la rencontre, jamais très loin mais à aucun moment en capacité réelle de revenir. La faute d’abord à un LaMonte Ulmer encore précieux, surtout en début de rencontre. Très adroit en début de match, l’ailier US du CCRB comptait déjà 10pts après dix minutes de jeu. Une mise sur orbite bien relayée par Ekéné Ibekwe enfin à son aise sur certaines séquences, fort de deux tirs primés importants mais étonnamment plus à l’aise de loin que dans la peinture adverse.

Hermannsson, monsieur plus

Des difficultés sous le panier que n’a pas connu l’autre recrue de milieu de saison. S’il n’est pas le plus grand scoreur du club, John Flowers a pris les rebonds qu’il fallait notamment dans les 2e et 3e QT, tandis que Le Portel tentait de revenir. Il fut tout près de le faire grâce aux dégâts causés par Franck Hassel, que le pauvre Ed Daniel a bien eu du mal à canaliser. Des difficultés d’autant plus grande que Romain Duport après une faute technique en première période, peine ensuite à sortir du banc.

Son implication et un tir primé en fin de match permettent aux siens de respirer. Mais c’est une fois de plus le meneur islandais du CCRB qui a époustouflé de sa classe la rencontre. MVP du match (27pts, 6 passes et 29 d’Eval), Martin Hermannsson est le vrai patron d’une équipe qui est enfin récompensé des efforts de ces deux derniers mois. Les deux tirs longue distance entrés dans l’ultime quart n’y sont pas pour rien.

Avec 12 victoires au compteur, les protégés de Cédric Heitz devraient aborder la fin de championnat avec sérénité. La possibilité aussi, d’aller chercher une 12e ou 13e place qui serait plus conforme aux exigences fixées en début de saison.

CCRB 83-75 LE PORTEL
(28-21, 14-15, 19-21, 22-18)
CCRB : Hermannsson 27, Ulmer 16, Flowers 10, Duport 8, Ibekwe 8, Daniel 7, Pitard 5, Deane 2, Doucouré.
LE PORTEL : Hassell 23, Goden 19, Ehambé 12, Hachad 8, Donaldson 6, Traoré 4, Carter 2, Chathuant 1.