Pauline Ferrand-Prévôt battue par plus forte aux France de VTT, à 15 jours des JO

Cyclisme — par Julien Lampin, le 11 juillet 2021 (11:06)

Crédit photo : Paul FOULONNEAU

Pour sa dernière course avant de décoller pour Tokyo, objectif ultime de Pauline Ferrand-Prévôt, la cycliste rémoise est passée par Levens, où elle espérait glaner un 7e titre national dans la discipline. C’était sans compter sur une Loana Lecomte impériale, comme depuis le début de saison.

Le duel était attendu. Mais comme depuis le début de saison (sauf deux fois en short track de Coupe du monde), le résultat est le même, Loana Lecomte est au-dessus. A 21 ans, la nouvelle star du cyclisme français, domine le VTT mondial, déjà vainqueure des quatre manches de Coupe du Monde disputées depuis le début de saison, dont la dernière aux Gets, malgré un retard au départ de la course. Face à elle, Pauline Ferrand-Prévôt ne compte pas se faire éclipser si facilement. Bien au contraire, la Rémoise monte en puissance depuis plusieurs semaines et semble toute proche, de son propre aveu, de trouver son pic de forme.

Après des courses globalement réussies sur la scène internationale, PFP espérait donc confirmer lors des championnats de France qui se disputaient ce samedi à Levens, dans les Alpes-Maritimes. Largement supérieures à leurs rivales, Loana Lecomte et Pauline Ferrand-Prévôt ont vite laissé la concurrence derrière elles. Mais le duel espéré n’a pas vraiment eu lieu. Habituée aux raids solitaires, la jeune pensionnaire du Team Massi a vite accéléré sans que la Rémoise ne puisse suivre le rythme. Si bien qu’à l’arrivée, 1’30 séparaient les deux championnes. Pour dire la domination des deux favorites, Léna Gérault, tenante du titre, a complété le podium en terminant la course à plus de 5 minutes de la lauréate 2021. A deux semaines des Jeux Olympiques, les deux Françaises feront sans aucune doute partie des prétendantes à une médaille. Pourquoi pas même imaginer un doublé. Reste à déterminer l’ordre.

JOSHUA DUBAU 6e CHEZ LES MESSIEURS

Sur la course masculine, disputée également samedi, le Rémois Joshua Dubau n’a pas eu l’occasion d’exister dans la course au titre, même s’il s’est bien comporté. Avec des sensations peu à peu retrouvées depuis quelques semaines, le pensionnaire du Team Massi s’est classé 6e à 3’43 du vainqueur Maxime Marotte, pourtant non sélectionné pour les JO. Les autres Rémois engagés ont fini beaucoup plus loin. Clément Auvin s’est classé 20e à 13’27, Lucas Deloison 22e à 13’55. Lucas Dubau a terminé la course en 40e position à un tour.