Le cauchemar de Pauline Ferrand-Prévôt, 10e aux Jeux de Tokyo

Cyclisme, News — par Julien Lampin, le 27 juillet 2021 (9:20)

Crédit photo : UCI

A l’issue d’une course riche en rebondissements, la Rémoise Pauline Ferrand-Prévôt a chuté plusieurs fois, alors qu’elle était en tête en début de course. Une compétition vite devenue cauchemar pour la Rémoise qui a vite compris que son rêve olympique s’était envolé. Elle termine tout de même 10e de ces Jeux. 

Sur un circuit piégeux (d’ailleurs réduit de 6 à 5 tours à cause des conditions météorologiques), les rebondissements ont été nombreux pour Pauline Ferrand-Prévôt. Partie timidement, la Rémoise est d’abord vite revenue sur sa principale rivale Loana Lecomte, avant de placer une attaque qui lui permettait de prendre la tête. Les nombreuses erreurs offraient même à PFP un duel loin devant avec la Suissesse Jolanda Neff, mais une chute dans une partie technique la faisait reculer, perdant même son vélo dans une partie glissante. Repartie 7e, la Rémoise se remettait de ses émotions, et remontait progressivement dans le sillon de Loana Lecomte, en 5e position.

Si Jolanda Neff s’envolait en tête, la Rémoise, elle, restait calme et revenait dans la course au podium sur un circuit rendu boueux par la pluie. Elle profite d’une zone de ravitaillement pour doubler deux autres Suissesses et repasser seule en seconde position, en chasse derrière Neff. A tel point qu’elle revenait à 46 secondes de la leader à 3 tours de la fin. Mais la fatigue se faisait sentir, et le circuit asséché, faisait comprendre à Pauline Ferrand-Prévôt que les choix de pneus n’étaient pas les meilleurs. L’écart remontait à 1 minute à mi-course. Usée, elle devait finalement céder face aux deux autres Suissesses. Quatrième, la championne du monde était gagnée par le manque de lucidité et chutait deux autres fois dans le 3e puis 4e tour. De quoi la faire rétrograder définitivement. Sans lâcher complètement, Pauline Ferrand-Prévôt concluait le dernier tour sans prendre de risque, en 10e position, loin de ses rêves olympiques, tandis que la Suisse réalisait un triplé historique !