Le rameur rémois Dorian Marques-Vigneron à l’abordage des Mondiaux U23

sports d'eau — par Julien Lampin, le 13 mai 2021 (21:22)

Crédit photo : JANKOSTUDIO

Le week-end dernier, sur le futur bassin olympique de Vaires-sur-Marne, le licencié du Cercle Nautique des Régates Rémoises participait au rassemblement de l’équipe de France d’aviron. L’occasion pour le jeune rameur de continuer sa préparation en vue des Mondiaux U23, prévus du 7 au 11 juillet prochain en République Tchèque. D’ici la fin du mois de mai, date des sélections finales, le Rémois tentera de décrocher l’un des tickets lui permettant de faire partie du futur 8 ou 4 sans barreur tricolore en pleine construction.

L’échéance approche à grands pas mais le chemin est encore long pour Dorian Marques-Vigneron. Le week-end dernier, le rameur rémois (19 ans) prenait part à des tests nationaux sur le futur site de Paris 2024. Objectif ? Préparer la future sélection tricolore qui se rendra aux championnats du monde U23, organisés à Racice, en République Tchèque du 7 au 11 juillet prochain. « À défaut de faire des régates internationales, on fait des parcours de sélection pour avoir le meilleur bateau possible. On a fait des piges en bateaux longs, des piges en 8 et en 4 (sans barreur) pour préparer un peu, pour voir les bateaux qui seraient potentiellement qualifiables pour les Mondiaux. Ce sont des parcours tests pour faire les meilleures compositions possibles des bateaux », explique le sociétaire du Cercle Nautique des Régates Rémoises.

Toujours sans certitude de sélection finale (des échéances étant encore programmées d’ici la fin du mois de mai), cette répétition générale a permis au Marnais, et certains de ses équipiers, de marquer des points auprès du sélectionneur. « On était le seul 8 donc on se comparait un peu au temps référence. Après, le bassin n’était pas hyper idéal. Là, c’était surtout pour voir les chronos. Dans l’ensemble le coach n’était pas mécontent donc à voir ce qu’il va proposer. Je pense que le 8 sera retenu mais je ne préfère pas m’enflammer et voir ce qu’il va nous dire », précise le représentant de la Cité des Sacres.

Verdict à la fin du mois

Pour sa première année en U23, le vice-champion d’Europe junior avec le 4 sans barreur espère participer à ses premiers Mondiaux dans la catégorie. « Ça ferait toujours plaisir de commencer l’année U23 par une participation aux championnats du monde. Ça me permettrait de valider le travail qui a été fait malgré une saison un peu compliquée et de me propulser encore un peu pour la saison d’après », envisage le Rémois du Pôle France de Nancy. S’il veut faire partie du collectif qui s’envolera en direction de la République-Tchèque cet été, Dorian Marques-Vigneron va devoir poursuivre ses efforts. « J’essaye de rentrer dans le 8. Je suis avec un pote à moi (Grégoire Charles) qui a signé à Reims cette année. On a fait les piges ensemble pour les places aux championnats de France. On a réussi à se mettre dans le collectif et donc maintenant on essaye de se battre pour rentrer dans le 8 », souligne le tricolore. Le jeune rameur aura de nouveau l’occasion de prouver son potentiel lors d’un stage (fin mai), toujours à Vaires-sur-Marne, quelques jours avant le choix final.