Bjorn Engels arrive au Stade de Reims

Football — par Julien Lampin, le 19 août 2018 (13:22)

Crédit photo : Le Soir

Dans les tribunes de Delaune lors de la victoire de ses nouveaux coéquipiers vendredi soir, le défenseur belge Bjorn Engels est la nouvelle recrue rémoise. Le club marnais a officialisé le transfert ce dimanche soir.

Il sera donc le défenseur tant souhaité par David Guion après le départ de Julian Jeanvier à Brentford. Lui aussi rêve d’Angleterre (il est fan de Laurent Koscielny et d’Arsenal). Il espérait même y évoluer dès cet été. Pourquoi pas à Brentford, là où, ironie du sort, Julian Jeanvier a posé ses valises il y a quelques semaines. En signant dans la Marne, il s’en rapproche autant qu’il se rapproche de son pays natal. Formé à Bruges, le jeune (23 ans) Bjorn Engels s’est donc engagé pour au moins une année avec le Stade de Reims, tandis que les prétendants étaient nombreux. Sous contrat avec l’Olympiakos, en Grèce (comme Alaixys Romao), le défenseur central a choisi la Ligue 1 plutôt que la Jupiler League où Anderlecht et le Standard de Liège notamment, lui faisaient les yeux doux.

International Espoirs avec les Diables Rouges, Bjorn Engels avait aussi été convoqué chez les A au printemps 2016 sans fouler la pelouse. Bloqué en sélection par les Kompany, Alderweireld ou Vertonghen, le jeune belge prend son mal en patience et continue de progresser. Une évolution positive qu’il a notamment montré la saison dernière en Ligue des Champions où il s’est opposé de façon prometteuse à la Juventus Turin (malgré quelques points de suture à la lèvre après un duel face à Chiellini) et Barcelone. « Je sens que je retrouve mon niveau et c’est ce que je voulais. J’ai confirmé que je progressais et j’envisage à nouveau l’avenir avec optimisme », déclarait-il cet hiver dans un magazine belge.

Longtemps blessé, bien revenu

C’est que l’espoir belge a connu une année de purgatoire il y a deux ans, après une grave blessure au genou puis à l’épaule. Issu de la Club Academy, le Flandrien avait fait ses débuts en 2012 avec Bruges lors d’une rencontre d’Europa League avant de disputer 35 matchs dès sa première saison. Après 97 matchs avec le club belge (12 buts) et un titre de champion en 2016, il aura ensuite disputé une vingtaine de rencontres avec l’Olympiakos. Solide dans un championnat grec assez rude, le grand Bjorn Engels (1m94) est réputé pour être un joueur volontaire, qui n’a pas peur d’aller au duel, avec une science du placement qui lui a permis de rendre muet notamment le Barça à l’automne dernier.