Mélissa Herrera, nouvelle internationale au Stade de Reims

Football — par Julien Lampin, le 26 juillet 2018 (16:20)

Crédit photo : news.cn

A l’aube de sa reprise (lundi soir), le Stade de Reims féminin finit de construire son effectif. La dernière venue devrait attirer l’attention. Mélissa Herrera, attaquante internationale costaricienne de 21 ans, accompagnera Mélissa Gomes, Tanya Romanenko et Evanna Soyeux sur le front de l’attaque rémoise.

Elle était en plein Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes. Elle a fait le voyage à Reims pour s’engager avec le club marnais et reprendre l’entraînement sous ses nouvelles couleurs dès lundi (à 19h). A 21 ans, Mélissa Herrera réalise un rêve, évoluer en Europe. « J’ai choisi de rejoindre Reims car le club a de l’ambition et souhaite jouer les premières places, j’espère pouvoir l’aider à écrire une nouvelle page de son histoire », affirmait-elle quelques heures après avoir posé le pied en France. Championne du Costa Rica, son pays, puis auteure de 8 buts et 18 passes décisives avec Santa Fe, en Colombie, la prometteuse attaquante a déjà montré son potentiel sur son continent.

Deux saisons pleines qui lui ont valu d’être sélectionnée avec le Costa Rica pour les Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes, avec qui elle s’est qualifiée pour les demies-finale après avoir battu la Colombie, la Jamaïque et le Venezuela, sans marquer. Mais elle ne sera pas avec sa sélection, vendredi, pour affronter Trinité et Tobago. La Costaricienne avait en effet l’autorisation de sa Fédération pour rejoindre Reims et participer au premier entraînement de sa nouvelle équipe lundi soir.

Déjà de l’expérience à 21 ans

Décisive avec ses clubs précédents, Mélissa Herrera l’a aussi été, déjà, avec sa sélection, notamment en 2015 lors de la dernière Coupe du Monde. A seulement 18 ans, l’attaquante considérée comme véloce (1m60, 55kgs) et à l’envie insatiable, connaissait ses premières grandes émotions, inscrivant son premier but international contre la Corée du Sud (2-2). Auteur d’un match remarqué contre le Brésil, la n°7 du Costa Rica ne peut empêcher l’élimination honorable de son équipe (0-1). La néo-Rémoise trouvera à nouveau le chemin des filets sur la scène internationale contre la Russie en décembre 2016 puis contre le Chili en juin dernier. Une confiance et une envie qu’elle apportera à un Stade de Reims féminin désormais au complet !