đź“„ Fin du rĂŞve en Gambardella pour les jeunes du Stade de Reims face Ă  Marseille en demi-finale

Football — par Julien Lampin, le 4 mai 2024 (15:53)

Crédit photo : Julien LAMPIN

Au milieu d’un stade Louis BlĂ©riot rarement si rempli, les jeunes pousses du Stade de Reims n’ont pas dĂ©mĂ©ritĂ© ce samedi après-midi face Ă  leurs homologues de l’OM en demi-finale de la Coupe Gambardella. Mais face Ă  des Marseillais rĂ©alistes, les RĂ©mois se sont fait piĂ©ger deux fois en première mi-temps. Fatal pour rĂŞver d’une finale Ă  Lille le 25 mai prochain.

LA FEUILLE DE MATCH

STADE DE REIMS U19 Stade de Reims — Wikipédia 0-2 MARSEILLE U19
MI-TEMPS
: 0-2
SPECTATEURS : environ 1000
ARBITRE : M. Emmanuel Seva
BUTS : Le Pironnec (20e), Sternal (43e) pour Marseille
AVERTISSEMENTS : Au RĂ©mois Sabone (31e) ; aux Marseillais Trigano (28e), Bang Na (74e)
Stade de Reims — WikipĂ©dia REIMS : Duhamel – Burek, Tchapchet, Petit-Dol, Sangui – Mansouri, Sylla, Sabone (Katumbere, 79e), Solvet (Ayem, 72e)  – Titalom, Orazi (Baradji, 62e). Entr : Anthony Weber
MARSEILLE : Dosso – Doubal, Trigano, Bang Na, Daubenfeld – Le Pironnec, Sellami (Corbon, 62), Lafont – Sternal, Abdallah (Bezahaf, 72e), Bakola (Mmadi, 72e).

LE MATCH

L’enjeu n’a pas donnĂ© froid aux yeux des RĂ©mois, bien entrĂ©s dans la partie. Si Marseille tentait de faire le jeu, se procurant plusiurs situations sur corner, les RĂ©mois, solides, dĂ©cidaient de se projeter rapidement sous les impulsions de Sylla et Solvet. Un processus qui offrait Ă  Titanom, l’attaquant rĂ©mois de se procurer la première occasion. Sa puissance lui permettait d’entrer dans la surface adverse mais sa frappe du gauche manquait de puissance pour mettre en danger le gardien olympien (6e). En confiance dans cette configuration, les RĂ©mois multipliaient les projections. Mais le percutant Sylla ne faisait pas plus trembler Dosso que Sabone dont la tĂŞte Ă©tait trop compliquĂ©e Ă  remiser sur un centre du droit.

Mais tandis que les RĂ©mois semblaient en maĂ®trise, un dĂ©boulĂ© marseillais cĂ´tĂ© gauche allait faire tourner la partie. Si Duhamel, le jeune gardien rĂ©mois s’interposait une première fois, Sternal dĂ©calait parfaitement Le Pironnec dont la frappe Ă  l’entrĂ©e de la surface ne donnait aucune chance au gardien local (20e) Le temps d’encaisser le coup, Reims rĂ©agissait bien. Mais après une belle construction, Sabone voyait son tir bien contrĂ© par la dĂ©fense azurĂ©enne. Dans une rencontre engagĂ©e, Marseille s’offrait un bon coup-franc plein axe que Lafont Ă©tait tout proche de convertir (32e). Un peu plus dans le dur, les RĂ©mois pensaient revenir au score Ă  la 38e quand un nouveau dĂ©bordement de Solvet l’amenait Ă  croiser une frappe repoussĂ©e par le poteau, sans que Sabone ne puisse reprendre victorieusement.

Des occasions, pas de réussite

Et comme un peu plus tĂ´t, c’est au moment au Reims reprenait le dessus que l’OM doublait la mise. Un numĂ©ro de Sternal cĂ´tĂ© gauche après une mauvaise montĂ©e de Tchapchet permettait Ă  Marseille de mener 2-0 Ă  la pause malgrĂ© les dernières poussĂ©es locales dans les arrĂŞts de jeu. La seconde pĂ©riode dĂ©butait avec la mĂŞme intensitĂ© et des opportunitĂ©s des deux cĂ´tĂ©s. Mais comme en première, les protĂ©gĂ©s d’Anthony Weber manquait encore de rĂ©alisme. Si bien que Titanom lancĂ© sur la gauche de la surface mais dont la frappe du gauche Ă©tait repoussĂ©e par le gardien olympien. Pas abattus, les RĂ©mois accĂ©lĂ©raient encore autour de l’heure de jeu. Mais le manque de rĂ©alisme empĂŞchait encore les locaux de revenir. Maladroits offensivement, les RĂ©mois laisseront l’OM gĂ©rer la fin de rencontre malgrĂ© de nouvelles situations. Plus rĂ©aliste, Marseille n’a pas galvaudĂ© sa qualification. Reims lui voit son aventure s’arrĂŞter, avec les honneurs.