Reims Sainte-Anne élimine Dunkerque aux tirs au but et file en 32e deCoupe de France

Football — par Julien Lampin, le 9 décembre 2023 (15:35)

A l’issue d’un match engagé, Reims Sainte-Anne, club de N3 a tenu la dragée haute à Dunkerque, club de Ligue 2, ce samedi au stade Robert Pirès de Reims, lors du 8e tour de Coupe de France. Mené au score juste avant la demi-heure de jeu, les protégés d’Hervé Papavero sont logiquement revenus au score quelques minutes avant la pause. Après une 2e mi-temps tendue, Reims a souffert mais a tenu jusqu’à la séance de tirs au but. Après deux tirs dunkerquois sur la barre, Reims Sainte-Anne s’invite en 32e de finale… Tirage lundi..

LA FEUILLE DE MATCH

REIMS SAINTE-ANNE 1-1 (4 tab 3) DUNKERQUE
MI-TEMPS : 1-1
ARBITRE : Mr. Aurélien Petit
BUTS – Kyei (37e) pour Reims ; Baghdadi (26e) pour Dunkerque
AVERTISSEMENTS
– aux Dunkrquois Moussa Guel (47e), Achraf Laaziri (49e), Alhadh Bah (82e)
REIMS : Barrilliot – Briot, Kébé, Gueye (Bana, 39e), Mabunda – Ablagh, Dezothez (Foemi, 73e), Jean-Baptiste – Kyei (Pavat, 83e), Homssa, Benmiroch. Entr : Hervé Papavero
DUNKERQUE : Lavallée – Youssouf, Bilingi, Laaziri, Boissier, Veliz, Guel (Anziani, 67e), Keita, Baghdadi, Ipiela (Sy, 70e), Sy (Bah, 46e).

LE MATCH

L’histoire est parfois un éternel recommencement, elle est parfois affaire de premières. Il y a eu les deux ce samedi au stade Robert Pirès, sur un synthétique toujours difficile à jouer pour les adversaires de Reims Sainte-Anne. Le recommencement, c’est d’une part cette capacité à retrouver les 32e de finale, après 2020 et 2021, autant que de battre Dunkerque, alors en National, en 2019. La première, c’est la capacité de sortir une équipe professionnelle. Un cap supplémentaire pour Reims Saint-Anne qui permet de justifier la possibilité de faire de Saint-Anne une véritable équipe de coupe.

A la lutte pour son maintien en N3, les Rémois prenaient la rencontre par le bon bout, mais manquait d’efficacité pour ouvrir le score. Contre le court du jeu, les Rémois se faisaient surprendre, Moussa Guel servant bien Samy Baghdadi dont la frappe du gauche trompait Greg Barrilliot. Les Rémois ne baissaient pas pavillon. Et si les Nordistes auraient pu être sanctionné d’un carton rouge, les locaux étaient finalement récompensés quand Scott-Beckham  Kyei profitait d’une erreur de Yohan Bilingi pour éliminer le gardien dunkerquois (37e).

Histoire de barres

Plus en difficulté après la pause, les Rémois faisaient le dos rond. Dans le dur physiquement, les coéquipiers d’Anwar Ablagh pliaient mais ne rompaient pas. Par deux fois pourtant, les pensionnaires de Ligue 2 pensaient s’en sortir, mais la barre transversale sauvait Barrilliot, notamment sur un ultime coup-franc d’Anziani. Peu de temps avant, un but inscrit de la main était logiquement refusé. Le moment était alors venu des tirs au but, un exercice apprécié des Marnais. Et si Reims manquait un penalty, Youssouf Bendjaloud et Achraf Laziri envoyaient leurs tentatives sur la barre, encore. Reims pouvait exulter, l’exploit était réalisé. Sainte-Anne retrouve les 32e de finale. Niveau de compétition qui verra l’entrée en lice des clubs de Ligue 1 et du Stade de Reims. Tirage au sort lundi.