Les filles du Stade de Reims mal payées face à Lyon

Football — par Julien Lampin, le 11 septembre 2022 (20:04)

Comme souvent, les filles du Stade de Reims n’ont pas à rougir de leur prestation ce dimanche après-midi à Delaune face à Lyon. Mais comme trop souvent, elles ont manqué d’un peu de concentration et de lucidité sur quelques séquences pour éviter les Rhodaniennes de prendre le large en fin de match. Si certains ne regarderont que le score, les autres ont compris ce dimanche qu’il faudra compter sur les Rémoises cette saison.

L’envie, la solidarité et la combativité n’ont pas suffi. Face à l’expérience d’une équipe championne de France et d’Europe, les Rémoises n’ont pas tenu sur la durée. Auteures d’une prestation encourageante, elles auront craqué en fin de match après avoir été usées physiquement et tandis que les jeunes joueuses, dont certaines faisaient leur première apparition en D1, payaient leur inexpérience. Pendant longtemps pourtant, les Lyonnaises ont manqué de solutions, bien bloquées par des Marnaises bien en place. C’est même Melchie Dumornay qui se créait la meilleure occasion en contre. Il faut deux coups de pied arrêtés pour changer la physionomie de la rencontre. Sur corner, les Lyonnaises profitaient d’errements défensifs pour marquer par deux fois et rejoindre les vestiaires avec une avance confortable, et ce malgré le tir sur le poteau de Kessya Bussy.

Pas abattues pour autant, les Rémoises décidaient de jouer plus haut au retour des vestiaires. Entreprenantes, audacieuses, les protégées d’Amandine Miquel rendaient fragile la défense centrale lyonnaise, expérimentale pour l’occasion, la faute à plusieurs absences de taille (Wendie Renard, notamment). Repositionnée en défense, Amandine Henry montrait des signes de faiblesse. Des failles qu’exploitait parfaitement Melchie Dumornay dont la vitesse faisait mouche. Sur un duel, l’internationale haïtienne se présentait ainsi seule face à la gardienne, qu’elle ajustait pour réduire le score. De quoi piquer l’orgueil des championnes de France. Les filles de Sonia Bompastor accéléraient tandis que les Rémoises, fatiguées, baissaient pavillon. Les jeunes Adèle Connesson et Léa Bourgain, bien que volontaires, demeuraient trop inexpérimentées pour empêcher les visiteuses de s’envoler. Le 3e but de Sara Dabritz coupait totalement les ailes locales. La fin de match est anecdotique et le score sévère. Les Rémoises, bien que trop gentilles par moment, ont montré qu’il faudrait encore compter sur elles cette saison. Reste désormais à bonifier le contenu par une victoire. Pourquoi pas face à Montpellier dès la semaine prochaine.

LA FEUILLE DE MATCH

STADE DE REIMS 1-5 LYON
MI-TEMPS : 0-2
ARBITRE : Mme Benmahammed
BUTS – Dumornay (63e) pour Reims ; Van de Donk (16e, 85e), Egurrola (39e), Dabritz (72e), Malard (94e) pour Lyon
AVERTISSEMENTS – à la Rémoise Magou Doucouré (54e) ; à la Lyonnaise Eugénie Le Sommer (87e)
REIMS : Alvarado – Notel, Rastocle, Pasquereau, Doucouré – Meyong (Bourgain, 76e), Corboz, Joly (Lejeune, 89e) – Chossenote (Louis, 57e), Bussy (Cesane, 89e), Dumornay (Connesson, 76e). Entr. : Amandine Miquel
LYON : Endler – Morroni, Sombath, Henry (Cayman, 83e), Jaurena – Dabritz (Benyahia, 79e), Egurrola, Van de Donk – Bacha (Malard, 46e), Cascarino (Becho, 79e), Bruun (Le Sommer, 59e). Entr. : Sonia Bompastor

LES RESULTATS ET LE CLASSEMENT

Reims sur Score’n’co

PROCHAIN MATCH

🆚 Montpellier
🏆 2e journée de D1F
📅 samedi 17 septembre 2022
⌚ 14h30
🏟  au centre de vie Raymond Kopa, à Bétheny (51)