PSG – Reims (0-2), le jour d’après.

Football — par Julien Lampin, le 26 septembre 2019 (11:15)

Crédit photo : Julien LAMPIN

Au lendemain de cette belle victoire au Parc des Princes, le Stade de Reims se réveille à la 8ème place de la Ligue 1 Conforama. A cette victoire de prestige s’ajoute aussi la manière tant les rémois ont été appliqués d’un bout à l’autre de cette rencontre. Quelques jours après un match nul frustrant face à l’AS Monaco, David Guion et ses joueurs ont su corriger le tir en s’imposant sur la pelouse du champion de France en titre. De cette victoire en découle une question: le Stade de Reims a-t-il lancé sa saison ce mercredi soir ?
Dans tous les cas les rouges et blancs tiennent leur match référence. Un match où l’on a clairement pu reconnaitre les forces rémoises de la saison dernière: un bloc défensif compact et appliqué auquel s’ajoutent des sorties de balles propres et tranchantes. De bonne augure avant d’affronter Dijon, bon dernier au classement, avec comme objectif d’enfin enchainer deux victoires d’affilées en Ligue 1 cette saison. 

ON A AIME :

  • Cette défense: Venir au Parc en mettant le bus, beaucoup l’ont fait, beaucoup ont regretté… Mais hier soir le Stade de Reims n’est pas venu en s’asseyant pendant 90 minutes dans sa surface de réparation. Les rémois ont travaillé défensivement: beaucoup de mouvements, des garçons qui coulissent et qui se couvrent mutuellement… Sur les quelques percées parisiennes aux abords de la surface, très souvent, les joueurs du PSG se sont retrouvés bloqués dans un entonnoir dont l’extrémité était la charnière Disasi-Abdelhamid.
  • Clean-sheet et meilleure défense de Ligue 1: 2 buts encaissés en 7 matchs. Voila. Rien n’a ajouter, cette statistique veut tout dire…
  • Marshall Munetsi: Une passe décisive pour Hassane Kamara, mais surtout un gros travail dans l’entre-jeu. Un match en pleine semaine rime souvent avec rotation et Munetsi en a clairement profité pour marquer des points.

ON A MOINS AIME :

  • Difficile de trouver des points négatifs après une belle performance collective comme celle-ci… Mais nous aussi on a tremblé, à la 58ème minute de jeu, quand Foket retient par le bras Sarabia dans la surface sur un centre venu de la droite. L’ancien Sevillan s’écroule mais après une courte interruption François Letexier n’accorde pas de penalty. Logique ? Quoiqu’il en soit c’est le genre d’accrochage qu’il faut éviter. On a vu des penaltys accordés pour moins que ça…

ON S’INTERROGE :

  • Anastasios Donis: une première titularisation encourageante pour la suite. Pourtant ce n’était pas gagné: être titularisé pour la première fois, au Parc des Princes, face au PSG, avec la forte probabilité de toucher très peu de ballons… Pour beaucoup d’attaquants c’est un calvaire d’aller jouer à Paris. Mais Donis s’en est plutôt bien sorti. Disponible pour aider à ressortir les ballons, il a amené par moment sa force de percussion. Nous suivrons les prochains matchs du Grec avec attention !
  • Les remplaçants: Ils ont eu une carte à jouer hier soir grâce à la rotation mise en place par David Guion. Ont-ils marqué des points ? Oui. Suffisamment pour redistribuer certaines cartes ? Peut-être…

 Samedi prochain le Stade de Reims affrontera Dijon avec dans le viseur une seconde victoire d’affilée. Enfin les rémois se déplaceront à Rennes avant la prochaine trêve internationale.