Le Stade de Reims en maîtrise face à Metz

Football — par Julien Lampin, le 24 juillet 2019 (20:35)

Sous des températures caniculaires à Epernay, le Stade de Reims a remporté ce mercredi a enchaîné un troisième match sans défaite en préparation. Face au promu messin, les Rémois se sont imposés 2-0. L’occasion d’une première victoire, d’un premier clean sheet, et d’un premier but pour le jeune Moreto Cassama. 

La chaleur n’a pas empêché les protégés de David Guion de retrouver leurs standards. Cohésion, solidité, rigueur… Ce qui a fait le succès de la dernière saison servira semble-t-il de base à la réussite de la prochaine. Et si rien n’indique que l’exercice à venir soit aussi plein que le précédent, les signaux envoyés par les Rouge et Blanc depuis le début de la préparation montrent en tout cas leur volonté à reproduire des performances similaires. Et ce, malgré un effectif encore en rodage et la traditionnelle revue d’effectif opérée par le staff rémois.

Face au promu messin donc, les supporters qui ont fait le déplacement à Paul Chandon ont d’abord découvert une équipe mixte entre expérience (Romao, Rajkovic, Kamara, Suk) et jeunesse en capacité de bousculer la hiérarchie. L’occasion pour la très jeune défense de montrer sa solidité. A une seule occasion, le FC Metz pouvait en effet son montrer dangereux en première période. L’occasion surtout pour le jeune Moreto Cassama, arrivé à Reims l’hiver dernier, de faire remarquer sa jolie patte droite. Sur un coup-franc excentré à l’angle de la surface messine côté gauche, l’ancien joueur de Porto adressait un magnifique coup-franc direct qui permettait aux siens de mener logiquement au score. Car pour le reste, sans être ultra dominateur, le Stade de Reims demeurait appliqué et discipliné.

Discipline, organisation… et réalisme sur coup-franc

Le retour des vestiaires offrait un nouveau onze, légèrement plus habitué à jouer à haut niveau(Rajkovic, Foket, Munetsi, Mbemba, Chavalerin, Dia, Oudin). Avec des automatismes plus simples à retrouver, les Rémois savaient conserver leur avantage sans grosses difficultés. Mieux, grâce à un nouveau coup-franc plein axe à l’entrée de la surface, Nolan Mbemba montrait lui aussi la qualité de son pied en envoyant le ballon dans la lucarne. Un 2e but en trois matchs qui offrira sans aucun doute de la confiance, comme à l’ensemble du groupe.

Car au-delà du résultat, la préparation réclame davantage la création d’automatismes et la mise en confiance d’un groupe déjà auteur de prestations remarquées depuis deux ans. Le travail doit se poursuivre dès samedi à Dijon. Certainement le moment pour David Guion de réaliser ses premiers choix et de leur offrir un temps de jeu plus important, tandis qu’il faudra certainement intégrer le retour de Yunis Abdelhamid.

STADE DE REIMS 2-0 METZ
BUTS – Cassama (20e), Mbemba (61e)
REIMS (1ère MT) : Rajkovic – Doucouré, Disasi, Valentim, Kamara – Romao, Sissoko, Cassama – Mbuku, Suk, Shamal.
REIMS (2e MT) : Rajkovic – Foket, Valentim, Costa, Nouvel – Munetsi, Mbemba, Chavalerin – Oudin, Dia, Mbuku (Keball, 69ème).