La belle opération du Stade de Reims

Football — par Julien Lampin, le 24 novembre 2018 (22:49)

Crédit photo : Julien LAMPIN

En ouvrant le score rapidement puis en maîtrisant sereinement les débats, le Stade de Reims a dominé Guingamp, lanterne rouge du classement 2-1. Une victoire qui permet aux Rémois de s’installer dans le top 10 de Ligue 1.

Sans trop forcer, le Stade de Reims s’est offert un matelas confortable de points d’avance sur la fin de classement samedi soir. Face à un adversaire en proie au doute malgré un changement d’entraîneur, le Stade de Reims a su faire preuve d’autorité. Il faut pour cela remercier une fois de plus un milieu de terrain solide et serein et un grand Xavier Chavalerin, auteur d’un début de saison décidément remarquable. A Delaune, c’est lui qui a permis aux siens samedi soir, d’aborder la rencontre face à la lanterne rouge avec quelques certitudes. Bien entrés dans le match, les supporters rouge et blanc voyaient Ghislain dans de bonnes dispositions sur son côté gauche, déborder et centrer idéalement. Pablo Chavarria en remiseur, dévie pour Xavier Chavalerin dont la reprise à l’entrée de la surface faisait mouche (1-0, 3e). Voilà la machine lancée.

Si Les Rouge et Blanc maîtrisent leur visiteur du soir, difficile pour autant de se montrer réellement dangereux. Et ni la tête de Rémi Oudin ni le travail de sape de Pablo Chavarria ne seront payants. Pire, Edouard Mendy doit s’employer. Et il lui faut un arrêt réflexe pour repousser en seconde période une reprise à bout portant de Nathaël Julan, et éviter l’égalisation. Un premier tournant dans une rencontre qui en connaîtra une seconde quelques instants plus tard. Car l’entrée de Boulaye Dia va bouleverser le cours de la rencontre. sa fougue et sa vitesse auront vite raison d’une défense bretonne amorphe. Deux minutes après son entrée en jeu, le jeune attaquant rémois hérite d’une belle déviation de Chavarria. Sans se poser de questions, il adresse alors une belle frappe du gauche à l’entrée de la surface qui finit sa course dans les filets (2-0, 68e). Dès lors, Delaune a du mal à imaginer comment la victoire peut échapper à ses protégés. C’était sans compter sur une erreur de Xavier Chavalerin. En marchant sur le pied d’un attaquant guingampais, il se rend coupable d’une faute qui provoque un penalty. Marcus Thuram ne se laisse pas prier pour le transformer. Les dernières minutes sont tendues. Pas suffisamment toutefois pour inquiéter véritablement la bande à Romao. Vainqueur de sa 5e rencontre en L1, les Marnais comptent désormais 20pts et s’invitent de plus en plus durablement dans le top 10.

STADE DE REIMS 2-1 GUINGAMP
MI-TEMPS : 1-0
ARBITRE : M. Hamel
SPECTATEURS : 10.038
BUTS – Chavalerin (3e), Dia (68e) pour Reims ; Thuram (81e sp) pour Guingamp
AVERTISSEMENTS au Rémois Alaixys Romao (22e) ; aux Guingampais Jordan Ikoko (10e), Marcus Thuram (34e), Pablo Rebocho (65e), Jérémy Sorbon (84e)
REIMS : Mendy – Konan, Abdelhamid, Engels, Foket – Romao (c), Chavalerin, Cafaro, Doumbia (N’Dom, 86e), Oudin (Dia, 65e), Chavarria. Entr. : David Guion
GUINGAMP : Johnsson – Rebocho, Sorbon, Kerbrat (c), Traoré, Phiri, Didot, Thuram, Bénézet (Ngbakoto, 65e), Coco, Julan (Phaeton, 75e). Entr. : Jocelyn Gourvennec