Le Reims Champagne Handball vise plus haut

Handball — par Julien Lampin, le 4 septembre 2018 (17:40)

Crédit photo : Elodie SAINTE

Après plusieurs semaines de préparation, les filles du Reims Champagne Handball retrouveront la compétition dimanche, en Coupe de France. Avant-goût d’une saison que le RCH espère palpitante et pourquoi pas conclue par une montée, sans pression.

Pas de pression… C’est le maître-mot du staff rémois en ce début de saison. Un credo qui n’empêche pas l’ambition. Cinquièmes du dernier exercice (il y avait quatre montées l’an passé), les « Panthères » ont logiquement nourri l’envie de découvrir l’échelon supérieur. Sans dire que l’objectif sera de monter en Nationale 1 à l’issue de cette saison, le haut de tableau est forcément visé. « Nous aurons cette année un effectif jeune, avec plusieurs filles qui sortent de la formation, rappelle Maxime Martin, un des entraîneurs du club. Mais nous sommes des compétiteurs donc on veut gagner un maximum de matchs. On sait que ce sera compliqué par moment ».

Avec une moyenne d’âge de 23 ans, le groupe rémois pourrait en effet manquer parfois d’expérience malgré la présence toujours précieuse de cadres. Un mélange générationnel qui aura été peu renouvelé durant l’intersaison. Au départ des soeurs Sarah et Margaux Bernabeu, seules Alicia René dans les buts (venue de Serris) et Rachelle Mussat, arrière droitière venue de St-Denis de la Réunion ont rejoint les rangs rémois. Un mercato serré du à une marche de manoeuvre financière limitée. « Avant même de dire qu’on veut monter, l’objectif reste de pérenniser le club, assure le coach marnais ».

Favoris d’une poule incertaine

Pas de quoi enlever la compétitivité d’un effectif qui ne voudra pas rater son entame de championnat. En débutant contre Serris puis par un déplacement à Ste-Maure, les Marnaises auront fort à faire dès le début. « Ce sont deux équipes qui risquent de figurer en haut du classement en fin de saison, il faudra être prêt rapidement ». Pour s’y préparer, la rencontre dimanche en Coupe de France à Ste-Maure, déjà, offrira un bon test aux Rémoises. « Ce sera l’occasion de donner du temps de jeu à tout le monde », affirme Maxime Martin.

Avant ça, le RCH aura mesuré le travail qu’il lui reste à accomplir en affrontant Hazebrouck et Alfortville, deux clubs installés en N1. Les revers sont sévères (14-30 puis 11-22) mais l’apprentissage intéressant. « C’est bien qu’elles prennent conscience de la marge qui existe avec le niveau supérieur. Elles savent qu’elles doivent bosser. C’est juste dommage qu’elles aient baissé les bras trop rapidement sur le premier match ». Une adversité profitable pour aborder les prochains prétendants avec plus sérénité. « C’est mieux que de jouer des matchs faciles, et se faire surprendre ensuite par un excès de confiance ». Le message est lancé. Premiers effets attendus dès dimanche, dans l’Aube.

EFFECTIF 2018/19 REIMS CHAMPAGNE HANDBALL
GARDIENNES : Luiza MREANA-GHERING, Perrine BRUGNON (Entente -18), Alicia RENE (Serris)
AILIERES : Lily BRUGNON, Roseline CHERRONNET, Léa MAES, Rachelle MUSSART (St-Denis de la Réunion), Juliette VARNEROT (centre de formation)
PIVOTS : Anne Sophie CLAUDE, Emmy BRION
ARRIERES : Mélina BAYEN, Elina CHERRIER (centre de formation), Maureen GABARD, Myriam HAMDI (centre de formation), Marine PRADEL, Clémentine PIETRZIK.