Joshua Dubau 2e à Val di Sole, Ferrand-Prévôt, 4e

Cyclisme — par Julien Lampin, le 8 juillet 2018 (20:31)

Crédit photo ; Pierre Teyssot / MAXPPP

Les VTTistes rémois sont en forme et l’ont fait savoir ce dimanche en Italie à l’occasion de la 4e manche de Coupe du Monde de cross-country qui se déroulait sur l’exigeant circuit de Val Di Sole. En Espoirs et chez les Dames, Joshua Dubau et Pauline Ferrand-Prévôt ont été des grands acteurs de la course.

Il confirme qu’il fait partie des meilleurs espoirs cette saison. Un mois après sa victoire en Coupe de France, Joshua Dubau se rendait en Italie avec la confiance nécessaire pour réaliser une performance de haut-niveau. Il l’a réalisé. En terminant 2e de la course, 18 secondes derrière le Norvégien Petter Fagerhaug, leader du classement général, le Français pourrait presqu’avoir des regrets de ne pas avoir participé à la première manche en Afrique du Sud. Le Marnais avait ensuite remporté la course d’Albstadt et terminé 5e à Nove Mesto. De quoi lui permettre avec cette nouvelle médaille d’argent de prendre la seconde place au général derrière le Norvégien. Son frère Lucas Dubau a terminé 41e.

Crédit photo : Pierre PEYSSOT / Maxppp

Vallnord plutôt que le Giro pour PFP

Le discours reste aussi positif chez les femmes. Après un passage sur route en demie-teinte, Pauline Ferrand-Prévôt annonçait avoir à coeur de se consacrer au VTT. Son retour à sa discipline de prédilection l’a rassurée ce dimanche en Italie. A tel point qu’elle a un temps mené la course devant les grandes favorites de la course. Longtemps en tête, PFP lâchait du lest en fin de course, qu’elle juge elle-même « pas la plus intelligente ». Une gestion usante qui laisse la Polonaise Maja Wloszczowska s’imposer en un peu plus d’1h30, elle qui n’avait plus gagné une course depuis 2012, passant à l’offensive dans l’avant-dernier tour. La Rémoise termine 4e à 38 secondes de la vainqueur, laissant le podium à la Canadienne Emily Batty et la Suissesse Jolanda Neff, leader du général. Pauline Ferrand-Prévôt, forte de 2e place à Stellenboch et sa 3e à Nove Mesto reste 3e du classement général. Des positions à confirmer le week-end prochain à Vallnord (Andorre) où la Rémoise avait été sacrée championne du Monde ne 2015.

Initialement engagée sur le Giro (le Tour d’Italie sur route), Pauline Ferrand-Prévôt a donc comme annoncé après les championnats de France sur route, donné sa priorité au VTT pour la suite, avec pour objectif, les Jeux de Tokyo en 2020.