Le RMF pas verni contre Kingersheim

Sports collectifs — par Julien Lampin, le 1 avril 2018 (14:50)

Crédit photo : Elodie SAINTE

La mobilisation générale n’aura pas suffi. Auteurs d’un match à deux visages, les Rémois ont payé une début de match mitigé avant de montrer une bien meilleure opposition. Tout proche d’arracher le match nul, les Rémois ont finalement été cueillis à froid dans les dernières secondes.

Le sport a de cela de cruel qu’il ne récompense pas toujours les efforts fournis. Il n’a en tout cas pas récompensé les joueurs du Reims Métropole Futsal, samedi après-midi dans leur gymnase Lapique de Reims. Face à Kingersheim, 2e au classement, les protégés de Stéphane Le étaient décidés à réaliser l’exploit. Mais l’entame timide des locaux plombent tout espoir de bon résultat. Par deux fois, les Alsaciens trouvent les filets avant la pause tandis que la fébrilité défensive des visiteurs n’est pas exploitée par les Rémois.

Cruel money time

Menés par mieux classés, les Rémois n’ont alors plus rien à perdre. Habituellement démobilisés lorsqu’ils sont menés, les joueurs du RMF lâchent les chevaux au retour des vestiaires. Une intensité qui surprend Kingersheim. La réduction du sore de Toufic Bedja récompense les efforts locaux. Dans le doute, les Alsaciens subissent  et malgré quelques opportunités, concèdent l’égalisation rémoise. A 2-2, tout est alors permis. Revigorés, les Rémois poussent mais encaissent un 3e but. Pas de quoi abattre les locaux qui continuent de montrer un visage volontaire. De quoi obtenir à nouveau l’égalisation.

Dès lors, les Rémois reculent et cherchent à conserver le bon point du nul qui se profile et qui offrirait de l’air au classement par rapport à Paris. C’est le moment choisi pour Kingersheim de pousser pour arracher la victoire. Elle arrivera à moins d’une minute du terme de la rencontre malgré les efforts de Théo Cecchetti. Terrible désillusion qui laisse en difficulté le club rémois au classement, toujours sous le coup d’une éventuelle relégation. Mais à quatre matchs du verdict de cette saison, les Rémois ont montré qu’ils avaient les atouts pour se mettre à l’abri.