đź“„ DNCG : ca passe pour le Stade de Reims, pas pour Reims Sainte-Anne

Football — par Julien Lampin, le 5 juin 2024 (18:27)

Quelques jours après les fins de championnats, les clubs s’attachent Ă  satisfaire la Direction Nationale du ContrĂ´le de Gestion pour Ă©voluer la meilleure division la saison prochaine. A ce titre, le Stade de Reims, auditionnĂ© ce mardi n’a pas connu de difficultĂ© particulière. Reims Sainte-Anne, en revanche a en revanche Ă©tĂ© rĂ©trogradĂ© en R1 ce mercredi.

C’est toujours un moment redoutĂ©. Cette annĂ©e plus que les autres, la DNCG, le gendarme financier du football français, professionnel et amateur, a du boulot. C’est qu’entre les incertitudes autour des droits audiovisuels pour les clubs professionnels et les difficultĂ©s financières de plusieurs clubs amateurs, la DNCG Ă©met de plus en plus d’encadrement de masse salariale voire de rĂ©trogradation administrative.

Pour le Stade de Reims, il n’en est pas question. AuditionnĂ© ce mardi par la structure financière, le club rĂ©mois ne s’est vu remettre « aucune mesure Ă  l’Ă©gard du club », signe d’une bonne tenue des comptes. Il faut dire que le Stade de Reims Ă©tait encore en 2023, l’un des rares Ă  finir l’annĂ©e dans le vert. Le budget et la comptabilitĂ© proposĂ©e ce mardi a semble-t-il convaincu une fois de plus l’auditoire.

La situation est en revanche plus difficile pour Reims Sainte-Anne, dont l’Ă©quipe avait brillamment validĂ© son maintien en Nationale 3 sur le terrain. Après audition ce mercredi, le club rĂ©mois s’est vu rĂ©trogradĂ© en RĂ©gionale 1 pour la saison prochaine, tout comme le club de l’US Feurs. La situation financière du club n’a pas convaincu la DNCG. L’hiver dernier dĂ©jĂ , plusieurs sources Ă©voquaient des difficultĂ©s malgrĂ© le changement de prĂ©sidence. Plusieurs procĂ©dures sont accessibles au club rĂ©mois pour faire appel de la dĂ©cision.