đź“„ Le Stade de Reims bat Rennes et rend un bel hommage Ă  Yunis Abdelhamid

Football — par Julien Lampin, le 19 mai 2024 (22:59)

AttachĂ© Ă  bien terminer la saison et valider le top 9, ambition dĂ©clarĂ©e en dĂ©but de saison, le Stade de Reims a offert une dernière partition de qualitĂ© ce dimanche soir Ă  Delaune lors de l’ultime journĂ©e de championnat de Ligue 1. Face Ă  des Rennais pourtant dominateurs, les RĂ©mois ont su convertir leurs occasions et surtout offrir une belle sortie Ă  son capitaine, Yunis Abdelhamid dont c’Ă©tait le dernier match sous le maillot rouge et blanc. L’occasion d’une jolie fĂŞte après match et un hommage mĂ©ritĂ©.

LA FEUILLE DE MATCH

STADE DE REIMS Stade de Reims — Wikipédia 2-1 Rennes RENNES
MI-TEMPS
: 0-0
SPECTATEURS : environ 17.000
ARBITRE : M. Mathieu Vernice
BUTS – Adelhamid (48e, sp), AkiĂ©mĂ© (80e) pour Reims – Rieder (95e) pour Rennes
AVERTISSEMENTS – Pour le RĂ©mois AkiĂ©mĂ© (84e) – Pour le Rennais Truffert (85e).
Stade de Reims — WikipĂ©dia REIMS : Diouf – AkiĂ©mĂ©, Agbadou, Abdelhamid, KonĂ© (Foket, 70e) – Munetsi, Am. KonĂ©,  Teuma (Richardson, 61e) – Ito (Diakhon, 88e), DiakitĂ© (Fofana, 88e), Nakamura (Khadra, 61e). Entr : Samba Diawara
Rennes RENNES : Mandanda – Truffert, Omari, Wooh, Seidu – DouĂ© (Yildirim, 61e), Le FĂ©e (Salah, 78e), Matusiwa, Bourigeaud (Rieder, 74e) – Terrier, Gouiri (Blas, 61e). Entr. : Julien StĂ©phan

LE MATCH

L’histoire est parfois truffĂ©e de symboles. Certains avaient rĂŞvĂ© d’un but de Yunis Abdelhamid et d’une victoire pour conclure une saison finalement bien Ă©trange. Yunis l’a fait. Et le Stade de Reims a terminĂ© sa saison par une prestation Ă  l’image de son capitaine : simplement et sĂ©rieusement. Sans fioritures mais avec coeur. Le match dĂ©marait d’ailleurs sur un rythme enlevĂ© entre deux Ă©quipes aux enjeux limitĂ©s. A ce jeu, si Oumar DiakitĂ© alertait Steve Mandanda Ă  la 8e, c’est Rennes qui avait les meilleures opportunitĂ©s en dĂ©but de partie, via Enzo Le FĂ©e puis Amine Gouiri. Volontaires mais brouillonnes, les deux Ă©quipes regardaient tout de mĂŞme vers l’avant. Face Ă  l’application bretonne, les hommes de Samba Diawara devaient s’employer pour rĂ©cupĂ©rer le ballon et tenter de trouver une faille en contre. Surtout, Yevhann Diouf devait finalement s’interposer deux fois pour sauver la maison rĂ©moise (40e) devant Gouiri puis Terrier. Mais juste avant la pause, c’est Mandanda qui Ă©tait dĂ©cisif devant Marshall Munetsi. Alors que les « Yunis ! Yunis ! » descendaient des tribunes d’un Delaune bien rempli, Mathieu Vernice, l’arbitre de la partie, mettait fin Ă  une mi-temps finalement agrĂ©able mais frustrante.

La deuxième pĂ©riode dĂ©marrait très fort avec un penalty obtenu par le jeune et prometteur Aboul KonĂ© dès la 47e minute. Respectueusement, Teddy Teuma offrait le ballon Ă  Yunis Abdelhamid. Le capitaine ne ratait pas l’occasion et ouvrait le score dans un Delaune en feu. L’histoire Ă©tait dĂ©jĂ  belle. Rennes rĂ©agissait bien et mettait la pression sur le camp rĂ©mois, en vain. Reims en profitait alors pour faire le break Ă  la 80e minute. Un corner dĂ©gagĂ© dans l’axe par la dĂ©fense rennaise, AkiĂ©mĂ© armait une frappe pure, de l’extĂ©rieur, qui trompait Mandanda. Un but sublime et de nouveau, Delaune en feu. Et si Diouf, encore dĂ©cisif ce dimanche, se mettait de nouveau en lumière devant Yildirim, le gardien rĂ©mois ne pouvait rien dans les arrĂŞts de jeu sur le joli coup-franc de Rieder. Anecdotique. Reims clĂ´turait sa saison par un succès et une historique 9e place, conforme aux objectifs de dĂ©but de saison malgrĂ© les regrets europĂ©ens. Delaune, lui, n’avait d’yeux que pour Yunis Abdelhamid. La cĂ©rĂ©monie fut Ă  la hauteur de son rendement pendant sept ans. Place dĂ©sormais Ă  un nouveau chapite.

Avec notre partenaire Flashscore)

 

LES RÉSULTATS ET LE CLASSEMENT

Stade de Reims sur Score’n’co