đź“„ Angelica Berriot repousse encore les limites de son record Ă  Bruxelles

Athlétisme — par Julien Lampin, le 26 mai 2024 (10:37)

Lors de son 3e concours de la semaine – le dernier avant les championnats d’Europe – ce samedi Ă  Bruxelles, Angelica Berriot a de nouveau battu sa meilleure performance de sa carrière Ă  la longueur. Auteure d’un bond Ă  6m65 Ă  son dernier essai malgrĂ© la fatigue. Elle s’est donnĂ© les moyens d’une possible qualification pour les championnats d’Europe.

C’Ă©tait la dernière opportunitĂ©. La dernière chance, mĂŞme, pour ĂŞtre considĂ©rĂ©e par la FĂ©dĂ©ration Française d’AthlĂ©tisme. Après deux records personnels amĂ©liorĂ©s Ă  Limassol (6m54) puis Marseille (6m59), Angelica Berriot connaissait l’enjeu samedi soir Ă  Bruxelles. Dans des conditions diffĂ©rentes de Marseille, avec un vent parfois dĂ©favorable, l’athlète rĂ©moise dĂ©butait timidement le concours. 6m24 puis 6m30. Avec les conseils et encouragements de sa coach, Tamara Bagnarol, elle montait peu Ă  peu en puissance (6m46 puis 6m44). De quoi prendre la tĂŞte du concours et s’assurer quelques points pour le ranking. Mais pas suffisant en terme de performance. Le 5e saut n’allait pas au-delĂ  de 6m25. Pas de quoi anĂ©antir le mental d’une AngĂ©lica Berriot bien dĂ©cidĂ©e Ă  marquer le coup.

Il a donc fallu attendre le dernier saut pour la voir bondir Ă  la hauteur des espĂ©rances de toute son Ă©quipe. MalgrĂ© la fatigue de l’enchaĂ®nement des concours et des sauts, elle bondissait Ă  6m65 lors de son ultime tentative. Entre joie et soulagement, les sourires Ă©taient Ă  la hauteur de la performance après la mesure. Un nouveau record personnel qui a fait d’elle pendant quelques minutes la n°1 française au bilan 2024. Finalement, Yanis Esmeralda David, rĂ©alisait 6m69 Ă  Annecy et reprenait la tĂŞte des bilans.

SĂ©lection officielle attendue mercredi

Qu’importe, avec rĂ©gularitĂ©, la pensionnaire de l’Efsra a montrĂ© depuis le dĂ©but de la pĂ©riode estivale qu’elle Ă©tait capable de performer Ă  haut-niveau. Certes, ses 6m65 sont encore Ă  cinq petits centimètres de minimas relevĂ©s pour s’assurer une place Ă  Rome dĂ©but juin lors des championnats d’Europe. Mais le repĂŞchage par la FĂ©dĂ©ration n’est pas interdit. D’abord au regard de la forme actuelle et de la progression constante de la jeune rĂ©moise, autant qu’en montrant sa capacitĂ© Ă  performer lors des grands rendez-vous. Des critères qui comptent pour la sĂ©lection. La FFA dĂ©voilera en tout cas sa liste mercredi prochain (le 29 mai).

Avec un ultime bond Ă  6m65, Angelica Berriot pourrait bien remonter dans les rankings europĂ©ens. Sur les classements 2024, elle devrait intĂ©grer le top 25. Sera-ce suffisant pour la FĂ©dĂ©ration Française d’AthlĂ©tisme ? Verdict dans quelques jours. Pour rappel, le championnat d’Europe en Pologne a valu une mĂ©daille de bronze Ă  l’Italienne Larissa Iapichino avec… 6m66. Il est vrai que la concurrence pourrait ĂŞtre plus rude cette annĂ©e Ă  Rome, Ă  moins de deux mois des Jeux Olympiques de Paris.