đź“„Barrer et Lorain conservent leur couronne Ă  BĂ©theny pour terminer l’annĂ©e

Athlétisme — par Julien Lampin, le 28 décembre 2023 (22:23)

Crédit photo : Julien LAMPIN

C’est la tradition chaque annĂ©e, la corrida de BĂ©theny a conclu – sans pluie cette annĂ©e – l’annĂ©e civile d’athlĂ©tisme. Sans surprise, les laurĂ©ats sont restĂ©s inchangĂ©s par rapport Ă  2022. Chez les garçons, François Barrer a facilement bouclĂ© les 8400m de la course avec un chrono tout de mĂŞme moins rapide que l’an passĂ©, mais avec une petite minute d’avance. EugĂ©nie Lorain s’est elle offert un triplĂ© sans aucune difficultĂ© et en amĂ©liorant encore son chrono prĂ©cĂ©dent. A noter un total de participants en hausse.

C’est l’une des bonnes nouvelles de cette Ă©dition 2023. La corrida de BĂ©theny a rĂ©uni près de 25% de participants en plus que l’an passĂ©. Une satisfaction pour les organisateurs de l’Efsra qui avaient jusqu’ici constatĂ© une baisse des engagĂ©s sur les deux derniers exercices (750 et 720). Cet hiver, la traditionnelle course conviviale organisĂ©e comme de coutume entre NoĂ«l et Nouvel An a vu 938 finishers passer la ligne d’arrivĂ©e au terme des trois boucles dessinĂ©es dans BĂ©theny. Une bien belle 21e Ă©dition qui au milieu de la bonne humeur renouvelĂ©e, n’a pas offert de grand suspens sportif.

Sans pluie cette fois et sous des tempĂ©ratures douces pour la saison, François Barrer n’a pas pris le temps d’apprĂ©cier les quelques dĂ©guisements proposĂ©s par plusieurs concurrents. Autant d’audace vite balayĂ© par la vitesse du protĂ©gĂ© de Farouk Madaci qui devait comme chaque annĂ©e, naviguer au milieu du trafic des anonymes. Rapidement isolĂ©, le pensionnaire du DAC Reims a encore offert un rĂ©cital, bien que moins rapide d’une trentaine de secondes par rapport Ă  2022. S’il a franchi la ligne d’arrivĂ©e au-dessus des 24 minutes, personne n’a pu suivre la cadence du tenant du titre. PlacĂ©, Florian Girard a habilement maĂ®trisĂ© pour devenir son dauphin, une minute plus tard, prenant tout de mĂŞme sa revanche sur la prĂ©cĂ©dente Ă©dition oĂą il avait Ă©tĂ© Ă©jectĂ© du podium. Teddy Colombe et Paul Michaud (2e l’an passĂ©) se disputait l’ultime place sur le podium.

Eugénie Lorain comme l’an passé, Liv Janson-Alibelli sur le podium

Derrière la meute de l’Efsra, EugĂ©nie Lorain est aussi allĂ©e vite. Très vite. DĂ©jĂ  facile vainqueure des deux prĂ©cĂ©dentes Ă©ditions, la RĂ©moise d’adoption a encore accĂ©lĂ©rĂ©e, figure de ses progrès sur le bitume cette annĂ©e. Plus que de rĂ©cidiver au palmarès, et sans rĂ©elle opposition dans le tableau fĂ©minin, la pensionnaire du Team Madaci a bouclĂ© les 8400m sous les 28 minutes (27’54) soit près de 2’20 avant sa première dauphine, la CotterĂ©zienne Marie-Lucie Jousselin (30’13). De retour sur les podiums depuis plusieurs semaines, AnaĂŻs Deschamps complĂ©tait celui-ci en 30’28 tandis que la jeune cadette 2e annĂ©e et triathlète Liv Janson-Alibelli perdait certes une place au palmarès mais (30’40) mais amĂ©liorait son chrono d’une quarantaine de secondes en comparaison Ă  2022. Elle devançait l’ancienne pensionnaire du Creps de Reims LĂ©onie Charlier, qui montrait qu’elle n’avait rien perdu en vitesse. En somme, un bon cru, en qualitĂ© et en quantitĂ©

RESULTATS MASCULIN

  1. François BARRER (DAC Reims) 24’06
  2. Florian GIRARD (Efsra) 25’05
  3. Teddy Colombe (St-Dizier) 25’14
  4. Paul MICHAUD (Efsra) 25’19
  5. Romain BESNARD (Ay) 25’24
  6. Diego FUCHO (Efsra) 25’25
  7. Antoine Rollet (Villers-Cotterêts) 25’25
  8. Antoine MARTINET (Efsra) 25’27
  9. Quentin ROUSSEAUX (Efsra) 25’40
  10. Camille THOMINET (Efsra) 25’47

RESULTATS FEMININES

  1. Eugénie LORAIN (Efsra) 27’54
  2. Marie-Lucie Jousselin (Villers-CotterĂŞts) 30’13
  3. Anaïs DESCHAMPS (Efsra) 30’28
  4. Liv JANSON-ALIBELLI (Stade de Reims Triathlon) 30’40
  5. Léonie CHARLIER 31’22
  6. Elena PRAT (Efsra) 31’33
  7. Marine VALLOIS (Stade de Reims Triathlon) 31’36
  8. Charlène PRIN 31’51
  9. Elodie BERTELOODT 31’51
  10. Charlotte RENOIS 32’30