Océane Dodin, reine des Internationaux de Reims Champagne

tennis — par Julien Lampin, le 25 octobre 2020 (23:58)

Crédit photo : Martin PEREZ

Dans la bulle du Creps de Reims, la Française Océane Dodin a inscrit ce dimanche son nom au trophée des Internationaux de Champagne. Une première édition réussie tant pour l’organisation que pour la 129e joueuse mondiale et tête de série n°2 du tournoi. Une belle vainqueur qui couronne une semaine de joli tennis dans la cité des Sacres.

Eliminée au 1er tour de Roland-Garros, la Française Océane Dodin avait il y a un mois montré des choses intéressantes face à la Tchèque Petra Kvitova. Une combativité remarquée sur l’ocre de la terre battue parisienne qu’elle n’a pas perdu cette semaine sur le dur du Creps de Reims. Des schémas appréciés du public rémois, et qui ont honoré cette première édition des Internationaux de Reims Champagne, théâtre du premier 25.000$ ITF féminin au Creps de Reims. Avec le sourire, la jeune joueuse qui a fêté ses 24 ans samedi au terme d’une grosse bataille face à la Chinoise Wang Winyu qu’elle a du écarter en 3 manches et en débreakant à 4-5 (6-2, 6-7, 7-6), a donc remporté son 2e tournoi en 2020.

Crédit photo : Elodie SAINTE

Face à la Russe Liudmila Samsonova (tête de série n°3), la 124e mondiale a passé moins de temps sur le court rémois. Efficace au service, Océane Dodin a fait craquer dans le jeu son adversaire dans la première manche, avant de la faire céder physiquement et mentalement dans la seconde, facilement remportée (6-4, 6-2). De quoi probablement finir l’année pour la Française. Parmi les autres participantes, on notera la défaite dès le premier tour en deux manches de Chloé Paquet face à la future finaliste du tournoi. La pensionnaire du Creps à elle aussi terminé sa saison. Quant aux jeunes protégées (Jade Bornay et Sophia Biolay) d’Anthony Petit, qui portait le costume de directeur du tournoi cette semaine, elles ont montré quelques belles promesses malgré une élimination dès les qualifications.

Une première édition de ces Internationaux plutôt séduisante et courageuse dans un contexte sanitaire peu évidente. Mais dans la « bulle » du Creps de Reims, le jeu l’a emporté sur l’environnement pesant. Le joli plateau a offert un spectacle de qualité à des spectateurs venus tout de même en nombre, dans le respect des protocoles imposés. Peu de surprises au final, mais une Française pour enthousiasmer les partisans de la petite balle jaune. Les feux sont au vert pour une prochaine édition, pour sûr…

Crédit photo : martin PEREZ