Pas d’Open d’Australie pour Chloé Paquet

tennis — par Alex Semonella, le 19 janvier 2020 (10:18)

Crédit photo : ©Nigel French

Dans la nuit de dimanche à lundi les insomniaques et passionnés de la balle jaune pourront suivre le coup d’envoi de la phase finale de l’Open d’Australie. Eliminée au premier tour des qualifications, Chloé Paquet, la pensionnaire de la Play Tennis Academy du Creps de Reims ne participera pas à cette phase finale. A la veille du 1er tour du Grand Chelem, Sport Club revient sur la dernière quinzaine de Chloé Paquet en Australie.

Une défaite à Brisbane

Après quelques coups de raquettes en France, notamment à l’open BLS de Limoges, la native de Versailles s’est envolée pour l’Australie aux côtés de son entraîneur Stéphane Charret. Au programme : ATP Cup, Brisbane et Melbourne… Après s’être glissée dans le costume de supportrice pour encourager en tribune Benoit Paire, Gael Monfils & co lors de l’ATP Cup, la 6e joueuse française est ensuite entrée sur le court.
Pour préparer au mieux les qualifications de l’Open d’Australie la néo-rémoise comptait sur une autre phase de qualifications : celle du tournoi de Brisbane. Opposée à l’américaine Jennifer Brady (49e mondiale), la française s’est inclinée en moins d’une heure (6-2, 6-1). Une marche vraisemblablement trop haute pour Chloé Paquet qui a chuté d’entrée face la tête de série numéro 4 de ces qualifications, et qui a par la suite intégré le tableau final du tournoi.

Un Grand Chelem dans un contexte particulier

Face aux flammes depuis plusieurs semaines, l’Australie accueille tout de même ce 1er tournoi majeur de la saison 2020. Si le public s’est posé la question du maintien ou non du tournoi en raison de la très mauvaise qualité de l’air sur Melbourne, c’est dans un climat tendu que s’est déroulé le 1er tour des qualifications… Entre grisaille et difficultés pour respirer, Chloé Paquet avait d’ailleurs confirmé auprès de nos confrères du 20 minutes l’existence de cette atmosphère particulière régnant autour du tournoi.

Après Brady… Gracheva. Une marche une nouvelle fois trop haute

Aux portes du Top 100 WTA, la Russe Varvara Gracheva faisait partie des joueuses à suivre lors de ces qualifications. Dans une rencontre qui s’est jouée sur deux jours en raison de la pluie, Chloé Paquet a semblé impuissante : menée d’un set, la Rémoise n’a pas réussi à effacer cet handicap au retour sur le court et s’incline finalement 6-2, 6-1. Une défaite logique pour celle qui s’était déjà inclinée en deux manches face à la Russe en juillet dernier (sur terre battue, à Lausanne).

Un début de saison compliqué, mais à relativiser…

L’année 2020 a donc commencé par deux défaites pour la joueuse de la Play Tennis Academy d’Anthony Petit. Dominée et impuissante lors de ses deux confrontations, Chloé Paquet s’est heurtée à des joueuses d’un calibre supérieur. Jennifer Brady occupe actuellement le 49e rang du classement WTA (son meilleur classement dans sa carrière) et la joueuse de 24 ans sort d’une bonne année 2019. Ses performances lors de ce tournoi de Brisbane ont d’ailleurs permis de confirmer son bon état de forme. Après avoir écarté la Française, l’américaine a su sortir des qualifications pour ensuite éliminer Maria Sharapova puis la n°1 mondiale Ashley Barty avant de s’incliner en quart de finale face à Petra Kvitova.

A Melbourne la Versaillaise a ensuite buté sur la tête de série n°3 des qualifications, Varvara Gracheva, qui a chuté à seulement une marche du tableau final. Chloé Paquet va maintenant devoir définitivement lancer sa saison 2020 lors des prochaines échéances, mais d’abord, Chloé a d’ores et déjà enfilé de nouveau la casquette de supportrice en servant notamment de « sparring-partner » pour Pauline Parmentier à quelques heures de son entrée en lice dans cet Open d’Australie.