Un Stade de Reims expérimental battu par Nancy en amical

Football — par Julien Lampin, le 5 septembre 2019 (22:39)

En pleine trêve internationale, et donc sans ses internationaux, le Stade de Reims disputait ce jeudi une rencontre amicale contre Nancy à Bétheny. L’occasion, au-delà du score, d’offrir du temps de jeu à tout un groupe et de réaliser quelques tests.

C’était l’heure du laboratoire. Au centre de vie Raymond Kopa ce jeudi, David Guion a testé et découvert. Et c’était bien là l’essentiel d’une rencontre perdue face à Nancy dont le score demeurait anecdotique. D’autant qu’il évoluait vite en défaveur de Rémois fragilisés par un onze de départ surprenant, et organisé dans un dispositif inhabituel. A tel point qu’Alaixys Romao, placé au centre d’une défense en 5-3-2, était contraint au csc après une mésentente avec Nicolas Lemaître dans les buts. Menés 1-0 après à peine trois minutes, les Rouge et Blanc encaissaient vite un second but après une belle frappe puissante d’Amine Bassi (17e). De quoi résumer un premier acte brouillon où Dario Masesic et Dereck Kutesa peinait à trouver des repères. En attaque aussi, les Rémois manquaient de précision malgré l’activité de Boulaye Dia.

Les cadres (Romao, Chavalerin, Oudin, Kamara) sortis à la pause, les protégés de David Guion offraient un visage plus incisif en 4-4-2. Maresic, qui a joué les 90 minutes retrouvait une place plus confortable en défense, tandis que Kutesa se faisait remarquer sur le côté gauche. C’est finalement l’entrée en jeu du jeune Moïse Sakava qui agite l’attaque locale. Car si Nolan Mbemba envoyait le cuir sur la transversale sur penalty, le jeune Pro 2 ne manquait pas pour sa part, de profiter d’un cafouillage lorrain pour réduire le score. Une nouvelle frappe en fin de match était toute proche de lui permettre un doublé et une égalisation. Mais à nouveau, la barre en décidait autrement. Qu’importe le score, David Guion aura saisi des attitudes, des comportements, souvent plus à l’aise dans un système en 4-4-2 qu’en 3-5-2. Question peut-être d’automatismes. Une expérience enrichissante à défaut d’être pleinement satisfaisante. D’autant que la recrue tardive, Anastasios Donis et Tristan Dingomé ont été préservés.

REIMS 1-2 NANCY
MI-TEMPS : 0-2.
BUTS – Sakava (78e) pour Reims ; Romao (2e, csc), Bassi (17e) pour Nancy
REIMS : Lemaître – Disasi (Costa, 60e), Romao (Nkada, 45e), Maresic – Foket (Doucouré, 76e), Mbemba, Kutesa, Chavalerin (Sissoko, 45e), Kamara (Vallier, 45e) – Oudin (Suk, 45e), Dia (Sakava, 60e). Entr. : David Guion