Les Rapaces de Reims sont passés près de l’Elite

News — par Julien Lampin, le 19 mai 2019 (12:43)

Battus en finale de play-offs de N1 la semaine dernière par Vierzon, les Rapaces de Reims sont passés tout près de l’exploit samedi soir en barrage à Garges, le tout nouveau champion d’Europe. Il a fallu les tirs au but pour empêcher les Rémois de monter en Elite.

Si près et si loin à la fin. Les sentiments étaient forcément partagés samedi soir après le verdict du barrage entre Garges et Reims. Entre déception d’être passé si près de retrouver le plus haut échelon du championnat de France et la fierté d’une saison réussie. Car si Garges était un fragile 9e d’Elite, il est surtout depuis un mois, le nouveau champion d’Europe de roller hockey, en plus de rester pour quelques heures encore le champion de France en titre. C’est dire la tâche qui incombait aux Rémois.

En région parisienne pourtant, les Rapaces ont abordé la rencontre sans pression. Un relâchement qui tranche avec l’enjeu des banlieusards parisiens. L’occasion pour Terry Dumont d’ouvrir le score dès la 6e minute. Un scénario favorable que les Marnais vont s’attacher à défendre durant de longue minute. Ils réussiront d’ailleurs à le conserver à la pause, bien aidé par un gardien concentré.

SEANCE DE PENALTY FATALE

Les Rémois finiront par craquer. Deux fois, en près d’une minute. Menés mais tout aussi relâchés ne comptaient pas terminer la rencontre en victime expiatoire. Déterminés à revenir au score, les Rémois retrouvaient le sourire grâce à un beau tir de François-Xavier Bannier (2-2). Euphoriques, le RHR n’en restait pas là et passait tout près du KO à quelques minutes du terme lorsque Maxime Colas se présentait seul face au gardien des Tigres de Garges. Un signe de ce qui allait se passer quelques minutes plus tard.

Car ni la fin du temps règlementaire, ni les prolongations n’allaient séparer les deux équipes, malgré plusieurs tentatives, toutes veines, de part et d’autre. La séance de tirs au but sera fatale aux Rémois, incapables de convertir leurs chances, là où Garges se montrait impitoyable. Battu 2-0, les Rapaces de Reims sortaient du gymnase forcément déçus, mais avec le sentiment du devoir accompli et l’assurance d’avoir le niveau de l’Elite. A noter pour la saison prochaine.