Le CCRB battu de peu par le leader

Basket — par Julien Lampin, le 14 avril 2019 (13:24)

A René Tys samedi soir, le CCRB aura donné du fil à retordre à l’ASVEL Lyon-Villeurbanne. Mais comme trop souvent cette saison, les Marnais n’ont pas été récompensés au buzzer final.

C’est un refrain que les basketteurs marnais connaissent trop bien. Plein d’envie et de combativité, le CCRB a longtemps fait jeu égal avec le leader de Jeep Elite. Mais il y a toujours une période délicate qui empêche les protégés de Cédric Heitz de valider les efforts par une victoire, à l’image du match aller où l’ASVEL s’était imposé en prolongations. Cette fois, les Rhôdaniens n’ont pas eu besoin de temps supplémentaire pour prendre le meilleur sur une valeureuse équipe marnaise. La première mi-temps offrait pourtant la possibilité aux Rémois d’y croire plus longuement. Bien emmenés par un Blake Schilb pourtant sur courant alternatif, les Ccrbistes faisaient plus que jeu égal durant 20 minutes, au shoot comme au rebond. Si bien qu’à la pause, les locaux menaient encore de trois points (34-31). C’était avant que Lyon-Villeurbanne ne prenne le contrôle des opérations.

Porté par un AJ Slaughter brûlant (25pts, à 10/15 aux shoots), l’ASVEL retrouvait son caractère au retour des vestiaires. Sans réussite extérieure pendant de longues minutes, le CCRB subit la loi du leader avant de se réveiller en fin de match. Blake Schilb faisait oublier ses trop nombreuses balles perdues par 3 tirs primés. Si Slaughter faisait le show, Villeurbanne construisait aussi son succès en bridant Devin Ebanks. Sans la réussite habituelle de son MVP, le CCRB ne pouvait espérer meilleur sort. Bloqué à 6pts, le scoreur US a terminé le match sur le banc. De quoi permettre tout de même au CCRB de mieux défendre. Pas suffisant toutefois pour revenir (73-82). Désormais 14e au classement, l’entente marnaise doit désormais se tourner vers une prochaine opposition décisive pour le maintien. Dès vendredi à Fos/Mer, les coéquipiers de Johann Passave-Ducteil n’auront pas le droit à l’erreur. Sinon, le suspens pour le maintien sera relancé.

CCRB 73-82 ASVEL
(16-14, 18-17, 19-29, 20-22)
SPECTATEURS : 2112
ARBITRES : MM Difallah, Tartare et Creton
CHALONS-REIMS : Schilb 15, Baron 13, Morin 10, Dowdell 6, Ebanks 6 puis Passave-Ducteil 8, Pitard 5, Edi 5, Doucouré 5. Non entrés en jeu : Knezevic, Losser, Cassier.
LYON-VILLEURBANNE : Jean-Charles 14, Bilan 11, Kalnietis 4, Kahudi 2, Maledon puis Slaughter 25, Noua 11, Payne 8, Nelson 5, Lighty 2. Non entrés en jeu : Galliou, Briki.