Reims ne prend qu’un point plein d’amertume à Lille

Football — par Simon Thiebaut, le 9 décembre 2018 (19:08)

Crédit photo : Julien LAMPIN

Au sein d’une 17e journée de Ligue 1 tronquée par les reports, le Stade de Reims est passé tout près d’un authentique exploit au Stade Pierre Mauroy de Villeneuve d’Ascq, pour y affronter un LOSC jusqu’alors en pleine confiance, mais qui aura tremblé jusqu’au bout ce dimanche.

Pour son 3e match en une semaine, le Stade de Reims débute la rencontre en 4-3-3 avec la titularisation de Hyun-Jun Suk en pointe, aux cotés de Pablo Chavarria et Moussa Doumbia. Au milieu, Alaixys Romao et Xavier Chavalerin sont accompagnés d’Aly N’Dom. Bien entrés dans la partie, les Rémois créent le danger les premiers, grâce à Suk. Le Sud-Coréen se fait remarquer en reprenant un bon centre au premier poteau de Chavarria. Lille reprend vite le match en main, avec 60% possession en 1er MT. Bien en place, les Rémois doivent se séparer de Pablo Chavarria, victime d’un claquage à la 15e minute, et remplacé par par Rémi Oudin.

Dans un premier acte disputé, les deux équipes s’observent et font jeu égal, la détermination des Rémois s’opposant au manque d’idée lillois. Seule une frappe d’Araujo puis surtout de Xeka détournée du bout des doigts par Mendy sur le poteau, juste avant la mi-temps, font trembler la défense champenoise.

Oudin opportuniste, Pépé aussi

Le retour des vestiaires offre plus de libertés aux deux formations. Reims, solide en défense, repousse les assauts lillois et arrive même à se créer quelques occasions, à l’image de Suk qui vient encore se mettre en avant avec une tête juste au dessus de la barre. S’appuyant sur une assise défensive solide et des joueurs offensifs très appliqués dans le travail de pressing, les Rémois exploitent les contre-attaques et finissent par trouver la faille à la 64e grâce à Rémi Oudin. Le jeune attaquant vient pousser la balle au fond des filets sur un bon travail côté gauche de Romao.

Reims plus efficace que jamais, canalise les attaques nordistes. Jusqu’à l’ultime minute. Sur un dernier long ballon dans la surface de Mendes, Romain Métanire, entré en jeu quelques minutes auparavant, semble faire faute sur Ballo-Touré. Le VAR n’est pas demandé, et Willy Delajod siffle penalty. Il est transformé par Nicolas Pepe, et voit les espoirs de victoire s’envoler pour les Rémois. Triste résultat au vu d’un contenu intéressant dans la solidarité et la détermination. Une semaine qui se termine avec un gout amer après la déception de Toulouse en mercredi. Place maintenant à Strasbourg à Delaune la semaine prochaine.

LILLE 1-1 REIMS
MI-TEMPS : 0-0
SPECTATEURS : 26826
ARBITRE : Willy Delajod
BUTS Pépé (95e, sp) pour Lille ; Oudin (64e) pour Reims
AVERTISSEMENTS au Lillois José Fonte (72e) ; aux Rémois Thomas Foket (46e), Romain Métanire (90e), Edouard Mendy (92e)
LILLE : Maignan – Dabila, Fonte (cap), Ballo Touré, Celik, Xeka (Soumaré, 73e), Auraujo (Bamba, 68e), Thiago Mendes, Leao (Rui Fonte, 58e), Ikoné, Pépé. Entr. : Christophe Galtier
REIMS : Mendy – Konan, Abdelhamid, Engels, Foket – Romao (cap), N’Dom, Chavalerin, Doumbia (Dingomé, 79e), Suk (Métanire, 83e), Chavarria (Oudin, 18e). Entr. : David Guion