Le Stade de Reims ramène un bon point de Marseille

Football — par Alex Semonella, le 2 décembre 2018 (19:07)

Crédit photo : Julien LAMPIN

C’est un Stade de Reims en confiance qui se déplaçait ce dimanche après-midi dans la cité phocéenne pour affronter des Marseillais sur courant alternatif depuis quelques semaines. Solide et appliqué, les Rémois repartent avec un nul logique.

Un seul changement dans le onze de David Guion au coup d’envoi, par rapport à celui vainqueur de Guingamp le week-end dernier, Sheyi Ojo prenait la place de Rémi Oudin dans le couloir droit des Rouge et Blanc. Abandonnant le ballon d’entrée de jeu, les Rémois se mettaient vite en danger. Dès la 5e minute, Edouard Mendy est sollicité sur une demi-volée dangereuse de Luiz Gustavo aux abords de la surface. L’ancien portier marseillais, repousse alors sur Lucas Ocampos, mais ce dernier ne peut reprendre correctement ce ballon.

Dans la difficulté dans le jeu malgré la domination, l’OM s’essaye alors sur coups de pied arrêté. Adil Rami est le premier à inquiéter le portier stadiste d’un coup de tête au premier poteau sur corner. Le jeu olympien penche clairement sur le côté droit, un temps bien animé par Florian Thauvin. En face, les Rémois comme à l’accoutumée, sont appliqués défensivement mais manquent de justesse technique au moment de ressortir le ballon. A la demi-heure de jeu, Edouard Mendy s’illustre à nouveau en détournant un magnifique coup-franc de Dimitri Payet.

Reims, proche du coup parfait

Capable de museler la 2e meilleure attaque de Ligue 1 grâce notamment au binôme Abdelhamid – Engels, le Stade de Reims se montre plus ambitieux au retour des vestiaires. Peu à peu, les espaces s’ouvrent dans la défense olympienne, mais il manque encore de la précision dans la dernière passe pour inquiéter réellement Steve Mandanda. Il s’en faut tout de même de peu qu’un penalty ne soit pas sifflé en faveur des Champenois suite à une faute sur Sheyi Ojo, finalement considéré hors de la surface.

A mesure que la fin du match approche, les situations franches sont rémoises. A la 83e minute, Moussa Doumbia force le gardien marseillais à s’employer sur un coup-franc puissant sauvé sur sa ligne par le dernier rempart marseillais. Dans la foulée, Sheyi Ojo est à quelques centimètres de tromper le gardien champion du monde en enroulant du pied gauche. Le ballon vient mourir au ras du poteau droit d’un Mandanda immobile et impuissant. Les 4 minutes de temps additionnel n’y changeront rien. Grâce à son sérieux et son bloc indéboulonnable, les protégés de David Guion ramènent un point sûrement précieux de l’Orange Vélodrome. Un point que beaucoup de concurrents directs auront sûrement du mal à ramener de leur passage par Marseille. Une bonne opération pour le Stade de Reims à confirmer dès mercredi avec la réception de Toulouse au stade Delaune.

MARSEILLE 0-0 STADE DE REIMS
ARBITRE : Nicolas Rainville
SPECTATEURS : 40932
AVERTISSEMENTS : Lopez (54e), Thauvin (82e) à Marseille ; Cafaro (61e) à Reims
MARSEILLE : Mandanda – Sarr, Rami, Rolando, Sakai, Lopez (Sanson 71e), Gustavo, Thauvin, Payet, Ocampos (Strootman 88e), Germain (Mitroglou 69e).
REIMS : Mendy – Foket, Engels, Abdelhamid, Konan – Romao (c), Chavalerin – Ojo (Suk 85′), Cafaro (Ndom 79′), Doumbia – Chavarria (Dia 71′).