Da Costa, la trentaine rugissante

Sports de combat — par Julien Lampin, le 16 décembre 2018 (20:37)

Dans une rencontre sans enjeu à Berck-sur-Mer, la Rémoise du RRC, Anne-Sophie Da Costa a bien négocié son combat face à une valeureuse Bulgare, Ivanka Ivanova, non sans mal.

Pour son 30e combat professionnel, le rituel reste le même. Au moment d’entendre la décision, Anne-Sophie Da Costa porte son combat vers le sol. Quelques secondes qui semblent bien souvent une éternité. Il faut que l’arbitre central lève son bras pour que la tête se lève aussi. A l’issue d’un âpre combat, les juges furent unanimes, c’est donc la Champenoise qui du ring avec la saveur de la victoire. La 27e fois depuis le début de sa carrière professionnelle.

De quoi rendre un sourire jusqu’alors crispé. Car même sans enjeu, la Rémoise souhaitait offrir le meilleur, tout en redoutant les coups d’une Bulgare accrocheuse et volontaire. La valeur de l’adversaire pousse Anne-Sophie Da Costa a rendre une copie globalement propre, préparant idéalement les échéances de 2019. Déjà 6 fois championne du Monde WBF, la boxeuse marnaise attend de défendre son titre en mars prochain, normalement contre sa compatriote Mélanie Mercier. Avant ça, elle boxera à René Tys lors de l’Arène des Sacres, l’événement organisé par Sofiane Aïssaoui. La Rémoise n’a pas envie de s’arrêter de rugir…