Lucie Picard, reine mondiale des Espoirs en duathlon

Triathlon — par Julien Lampin, le 7 juillet 2018 (15:01)

Crédit Photo : Thierry DEKETELAERE – Triathlon Magazine

Elle avait pour objectif de conserver son titre mondial U23 qu’elle avait glané l’été dernier au Canada. Après une préparation rigoureuse, la Rémoise Lucie Picard a su remplir son objectif, terminant 12e de la compétition vendredi soir à Fyn, au Canada, mais première Espoir. Elle demeure championne du Monde de sa catégorie.

Le Danemark lui a réussi presque aussi bien que le Canada (Pendicton). Championne du Monde espoir l’été dernier, la pensionnaire du Creps de Reims, Lucie Picard, l’est restée ce vendredi à l’issue d’un programme chargé (10Km en course à pied, 40Km à vélo et à nouveau 5Km à pied) dans une course Elite plus disputée que la saison dernière. A ce jeu, la native d’Epernay ne pouvait lutter avec l’Autrichienne Sadrina Illes, nouvelle championne du Monde, la Japonaise Ai Ueda, médaille d’argent et la Britannique Georgina Schwiening qui complète le podium.

Mais sa rivale était surtout la Néerlandaise Sophie Van der Most, autre Espoir. Dès le premier tour de 2,5 km, la protégée de Maxime Hutteau au Creps accompagnait les favorites précédemment citées. Neuf demoiselles et beaucoup de françaises. Le second quart de course est plus compliqué face au rythme effréné des leaders. Lucie Picard termine 6e du 10Km en 31’45, à 45″ des leaders. Mais malgré une reconnaissance à vélo quelques jours plus tôt, Lucie Picard n’est pas à l’aise. Seule la Française Sadra Levenez parvient à revenir sur la tête, dans une échappée qui ne semble d’abord pas à fond.

Fin de course tonitruante

Le moment choisi par Sandra Illes et Ai Ueda d’accélérer et de partir en binôme. Derrières, les Françaises souffrent. Sandra Levenez parvient à conserver sa 5e place. Lucie Picard, elle, 4e l’an passé de la course Elite, n’a plus que son titre Espoir à conserver. Contestée par sa rivale néerlandaise sur la partie vélo, la Marnaise compte près d’une minute de retard à l’aube des cinq derniers kilomètres, positionnée en 15e position. Elle retrouve du rythme et de la vitesse pour signer le 4e meilleur temps de la fin de course . En signant le 12e temps général, la Marnaise devance Sophie Van der Most pour 18 secondes. Une médaille d’or qui n’enlève pas une légère déception pour la désormais double championne du Monde Espoir.