Recy St-Martin perd la tête

Basket — par Julien Lampin, le 4 mars 2018 (20:14)

Crédit photo : Elodie SAINTE

Ils ne l’auront pas gardé longtemps. Leader de Nationale 2, l’ERSM Basket, diminué, est tombé face au Paris Basket Avenir, malgré une défense consistante et avec beaucoup d’énergie perdue à remonter un premier quart-temps raté.

Pas toujours facile d’assumer un rôle de leader. Surtout quand l’équipe est diminuée. Sans Julien Sauret et Martin Paté, blessés, les Recyots débutent timidement la rencontre face à des Parisiens en forme, emmenés notamment par les anciens pros Mamoutou Diarra et Victor Samnick. Ce sont d’ailleurs les deux Parisiens qui allument les premières mèches. Menés 5-0, puis 18-4, les Marnais sont confrontés à une défense agressive difficile à franchir. Sans adresse et avec quelques pertes de balles, les Marnais accusent déjà un retard conséquent à l’issue du premier quart, malgré deux tirs primés qui adoucissent le score (21-10, 10e).

Le second quart-temps est plus consistant. Plus sérieux en défense, Recy empêche plus facilement les contre-attaques parisiennes, tandis que Nicolas Hilaire et Dylan David trouvent des solutions dans la raquette, ramenant les leurs à 21-16. Les changements de défense payent et cassent le rythme des locaux. Gautier Lemon, prend des rebonds défensifs précieux au moment où les Parisiens peinent à conserver leur réussite aux shoots. Logiquement, l’ERSM revient à la portée du PBA à la pause 30-27.

Money-time pour Paris

Le troisième quart est équilibré. La défense bien en place des Parisiens empêche Recy de revenir rapidement. Mais en contre, Dylan David permet de recoller (38-38). La zone proposée par les Marnais gêne considérablement les locaux mais quelques maladresses permettent malgré tout au PBA de garder la tête, notamment grâce à un flotteur de Tom Brunet et quelques lancers francs. Les deux défenses sont bien en place, et à l’entame du dernier quart, les protégés de Grégoire Pastrès restent dans le coup (43-39).

En difficulté en début d’ultime quart, Paris bénéficie d’une perte de balle pour se donner de l’air (45-39). Une avance bien gérée par les locaux qui resserre la défense (49-43). Mais à forcer quelques shoots et en manque de rotation, les Marnais cèdent peu à peu du terrain dans le money-time. Un dernier tir primé à quelques instants de la fin achèvera les derniers espoirs de Marnais pas ridicules mais qui font la mauvaise opération de la soirée face à un concurrent direct au haut de tableau (57-49).