Pascal Martinot-Lagarde file en demies des Mondiaux

Athlétisme — par Julien Lampin, le 4 mars 2018 (0:12)

Crédit photo : FB de Pascal Martinot-Lagarde

Il avait tellement de fourmis dans les jambes. PML a enfin pu lâcher les chevaux. Encore qu’à y regarder de près, il n’était pas à fond. Propre dans sa série du 60m haies à Birmingham, Pascal Martinot-Lagarde a assuré sa place en demie finale des Mondiaux indoor.

Il a tellement douté de sa possibilité d’y aller qu’il savoure. Qualifié in extremis en réalisant le 2e meilleur temps des championnats de France à Liévin il y a quelques jours pour sa toute première course de la saison, Pascal Martinot-Lagarde, le pensionnaire du Creps de Reims profite avec une envie débordante de chaque instant,  à Birmingham, dans une ville où il s’est d’ailleurs perdu en sortant d’un contrôle anti-dopage.

Mais oublié les galères en ville, oubliées aussi les douleurs de la blessure, le besoin de sortir les pointes dans le bel écrin de Birmingham était de plus en plus fort. Alors au moment de sortir des starting-blocks, samedi en qualifications du 60m haies, le Rémois d’adoption n’a laissé le soin à personne de mener la course. Propre et sérieux dans le franchissement rapide dans les intervalles, PML s’est même permis de relâcher avant la ligne pour signer un prometteur 7″62. En survolant ainsi sa course, le hurdler français se qualifie sans souci pour la demie-finale, programmée à partir de 16h05, dimanche (finale à 18h). Attention au Britannique Andrew Pozzi (7″56) et Jarret Eaton (7″61) qui ont été les plus impressionnants lors des séries.

Cissé, tout proche d’une finale sur 60m

A noter qu’un autre habitué de la salle du Creps était sur la piste ce samedi. Arthur Gué Cissé, pensionnaire de l’Efsra, représentait la Côte d’Ivoire sur le 60m plat. Auteur d’un chrono prometteur de 6″66 en qualifications, il réalise 6″59, soit tout proche de son record (6″57) réalisé à Reims. Derrière le Chinois Bingtian Su, futur médaille d’argent de la distance, le Rémois réalise le même temps que le Ghanéen Sean Safo, mais est battu au millième. Le même temps en finale lui aurait valu la 6e place. Ce fut tout de même une belle saison hivernale pour l’athlète de l’Efsra. C’est Chris Coleman qui est devenu en finale, le nouveau champion du Monde, en battant le record des Championnats en 6″37.