Le CSSR s’est envolé contre Avion

Football — par Julien Lampin, le 4 mars 2018 (11:33)

Crédit photo : Elodie SAINTE

Jouera ? Jouera pas ? Avant d’étriller son adversaire du jour, les joueurs du Club Sportif des Sourds de Reims se sont fait une belle frayeur en voyant leur complexe fermé en arrivant. Ils auront mis plus de temps à trouver la solution en dehors que sur le terrain.

Ouf ! Tandis que le complexe des Eglantines était étrangement fermé, les « Pandas » ont bien failli se retrouver sans jouer et donc forfait pour leur 4e journée de D1 sourds. Quelques heures plus tard, tout était oublié tant la victoire fut finalement confortable contre Avion. C’est qu’après avoir convaincu les Nordistes de patienter un peu, la solution de repli s’est portée sur le synthétique du stade Georges Hébert.

Un terrain qui a inspiré les Rémois qui n’ont pas tardé pour tuer tout suspens dans la rencontre. Dès la 4e minute, Anthony Dechappe prenait à défaut la défense nordiste et ouvrait déjà le score. Le froid et le synthétique ne permettaient à tous de s’exprimer idéalement. Si la domination est Rémoise, les locaux sont régulièrement stoppés par un jeu hâché. Il faut attendre la 25e minute pour que Valentin Lefebvre ne mette les siens à l’abri.

Portes ouvertes en défense

A enchaîner les fautes, Avion finissait par être puni. Quelques instants plus tard, Omar Diaby envoyait un joli coup-franc dans les buts adverses (27e, 3-0). Démobilisés, les Nordistes peinent à s’exprimer. Les Rémois vont trop vite et inscrivent encore trois buts avant la pause.

La mi-temps semble remotiver des visiteurs qui ont très rarement passé la moitié de terrain balle au pied. Mais sur un coup-franc légèrement excentré côté gauche, Avion trouve la barre transversale. Inattentifs, les Rémois ne suivent pas la retombée du ballon qu’un nordiste parvient à pousser au fond des filets (48e, 6-1). La rébellion est de courte durée. A nouveau le CSSR accélère pour inscrire deux nouveaux buts dans les deux minutes suivantes, d’un tir croisé, seul dans la surface, face à un gardien démobilisé. La suite est presqu’anecdotique tant les occasions s’enchaînent. Dépassés sur chaque combinaison, les Nordistes concèdent des occasions à tout va, et il faut de la maladresse pour que le score ne soit plus fort encore. Il s’arrêtera à 12-1 ! De quoi conserver aisément la tête de sa poule de D1…

CSS REIMS 12-1 AVION
MI-TEMPS : 6-0
BUTS – Pour Reims : Dechappe (4e, 90e), Lefebvre (24e, 43e, 49e, 50e, 80e), Diaby (27e, 75e), Uyttersprot (29e), J. Manceaux (35e, 65e).