Maxime Eymard & Alexandre Jolard, à Varese pour une médaille

sports d'eau — par Clémence Kolb, le 5 mai 2022 (17:02)

Crédit photo : CNRR

A peine revenus des stages de sélection pour l’Equipe de France (la semaine dernière à Vaires sur Marne), les jeunes Rémois Maxime Eymard et Alexandre Jolard, pensionnaires du Cercle Nautique des Régates Rémoises ont réagi à leur sélection pour les championnats d’Europe U19 qui se tiendront les 21 et 22 mai en Italie.

Alex et Maxime, comment vous avez vécu cette semaine ? 

On a bien démarré la semaine avec de bons entraînements, on s’est associé avec des personnes de Nancy et on finit 2e lors des deux régates de sélection malgré le fait que ce ne soient pas de très bonnes courses de notre part.

Comment s’est faite la sélection ?

Elle s’est faite durant le championnat de France qui se sont tenus pendant les vacances, où Nancy termine 1er et nous 2e. Du coup, on s’est associés. Les 3e s’étaient associés aux 5e et ils nous ont battus de 20 secondes ce week-end. On a passé 5 jours au pôle, pour trouver un rythme avec Nancy dans l’embarcation, parce que chaque club a sa façon de ramer et nous n’avons pas la même avec eux. Mais ça n’a pas suffi ce week-end. Les décisions sont prises de façons commune dans le bateau. Si on s’en tient aux entraînements de la semaine, on devait gagner car on les battait mais je pense qu’on s’est laissé surprendre. On est parti devant, mais au fur et à mesure de la course, ils nous dépassaient et on n’a pas su réagir correctement.

Vous allez tout de même aux Championnats d’Europe en Italie le 21 et 22 mai, comment ça se passe ?

On a un bateau de 8 places, pas avec Nancy mais avec celui qui nous a battu ce week-end et ceux qui sont arrivés 3ème. Les entraîneurs veulent une médaille. Ca fait 2/3 ans qu’aux Championnats du Monde juniors, la France repart avec des médailles donc il faut rester dans la lignée.

Comment vous arrivez à gérer vote vie personnelle, les études et votre vie sportive ? 

On essaie de travailler ensemble, de prévenir en avance les professeurs, pour qu’ils puissent anticiper les cours et les devoirs, de se mettre d’accord sur les dates des évaluations. On n’a pas d’emploi du temps aménagé, mais on a la chance d’être dans un établissement qui nous suit à fond donc c’est cool. Les copains sont à l’aviron donc c’est pratique et en cours on essaie de ne jamais prendre de retard par rapport aux autres donc pour le moment ça va !

Les prochaines échéances ?

Ce sont les Championnats de France bateaux longs avec le club à Vichy, une régate de sélection pour les championnats du monde en Italie.
Notre but c’est clairement d’essayer Los Angeles 2028, pour l’instant à 2 car ça fonctionne bien donc autant continuer.