Le Stade de Reims Natation tient son premier exploit

Water Polo — par Julien Lampin, le 2 décembre 2018 (11:12)

Cette fois, le compteur est débloqué. Dans la piscine qu’ils ont adopté depuis le début de la saison à Châlons, le Stade de Reims Natation a remporté samedi soir sa première victoire en Elite, contre Nice (10-8). Une grosse perf que les Rémois espéraient sans le crier trop fort, et qu’il faudra surtout confirmer dans les semaines qui viennent.

La joie et les sourires étaient à la hauteur de la performance. Face à des Niçois peut-être « à 80% alors que nous, on était à 120% » (dixit Franck Missy), les poloïstes rémois ont donc été récompensés de leurs efforts. Un succès qui arrive à point tandis que le coach rémois avait pointé le mois de décembre comme décisif pour la suite de la saison. En insistant sur cette fin d’année, Franck Missy n’imaginait pas forcément prendre des points contre Nice. C’est surtout Sète qu’il ne faudra pas manquer. Mais le bonus obtenu ce samedi soir n’est pas anodin.

Plusieurs fois jusqu’ici, le SDRN avait bien résisté, notamment contre les grosses écuries, mais finissait par craquer ensuite. C’était le scénario qu’imaginait peut-être le staff rémois, tandis que les Rémois étaient menés d’un petit but (5-4) à la pause. Face à des Niçois revanchards après leur lourde défaite la semaine précédente contre Pays d’Aix, Reims connaissait une entame difficile. Menés 2-0, les Rémois se reposaient sur leur capitaine Nicolas Missy pour mener la révolte en fin de période.

Ivo Brzica, grand monsieur de la soirée

Le compteur ouvert, les Rémois évoluaient sans complexe. Et si les Niçois continuaient de faire la course en tête jusqu’à la pause, les locaux réalisent un retour des vestiaires tonitruants. Emmenés par Balaz et Missy, les poloïstes rémois revenaient rapidement au score avant de prendre l’ascendant. Une avance aussi possible grâce aux arrêts décisifs d’un Ivo Brzica quasiment infranchissable. Au point de signer un incroyable 5-1 à l’issue du troisième quart-temps.

Des efforts intenses que les Rémois devaient logiquement payer en fin de rencontre. Pour autant, les protégés de Franck Missy et Frédéric Houdelet résistent. Le public châlonnais pourra exulter lorsque Samuel Balaz s’en aller assurer les siens de l’exploit en fin de rencontre. Il sera officialisé quelques secondes plus tard. En remportant un premier succès cette saison en Elite, le Stade de Reims Natation s’offre de l’air au classement. Surtout, l’exploit devra connaître des lendemains sérieux. Les oppositions contre Noisy-le-Sec et surtout contre Sète seront autant de tests tout aussi importants.