Le Tinqueux HB veut fêter la montée

Handball — par Julien Lampin, le 10 mai 2018 (18:29)

Ce vendredi soir dans sa salle de la Croix-Cordier, le Tinqueux Handball accueille Pont Varin. Si l’accession en PNM est d’ores et déjà assurée, (l’équipe réserve de Savino ne pouvant monter), ce sera l’occasion en cas de victoire de valider la première place. Sébastien Malbeau, à la tête de l’équipe depuis trois ans, revient sur la saison et les projets du club aquatintien.

Sébastien, cette montée c’est l’aboutissement d’un projet qui date de plusieurs années.

Oui, c’est vrai que le club n’a que sept ans, c’est un jeune club. A l’époque il n’y avait qu’une équipe. On en a maintenant une dizaine engagés dans les différents championnats. Bien sûr la satisfaction c’est l’équipe séniore qui monte d’une division chaque année.

A terme, l’objectif, c’est de rejoindre l’échelon national ?

L’idée c’est déjà d’être une bonne équipe régionale. La Pré-Nat, c’est l’antichambre des premiers niveaux nationaux. Donc le fait d’évoluer en PNM l’année prochaine, avec le même groupe avec quelques recrues, on espère faire une belle saison aussi l’année prochaine.  Il y a de la place pour exister dans le département même s’il y a pas mal d’équipes qui sont costaud. En fait, il y a deux championnats en PNM. Celui de la montée pour la N3 avec l’entente RCH/St-Brice, Sedan/Charleville, l’Etac, Ste-Savine. Il y aussi Taissy qui n’a pas fait une grande cette saison cette année mais qu’il faudra surveiller. En ce qui nous concerne, avec le groupe actuel, son potentiel, on a quelques lacunes encore à corriger, on peut se maintenir tranquillement, voire un peu mieux.

Avant ça, la première place n’est pas encore acquise en Excellence...

Il faudra gagner vendredi soir contre Pont Varin à domicile. Après ca reste une saison un peu inattendue parcequ’on ne connaissait pas forcément ce niveau. On savait qu’on allait se maintenir donc on visait le milieu de tableau, mais très vite tout le monde s’est pris au jeu, le groupe a bien répondu que ce soit les joueurs de l’équipe B ou de la première, et on a su garder cette bonne dynamique jusqu’ici. On a seulement perdu deux fois, d’un but, dont une contre Reims qui avait fait jouer sa Pré-Nat lors du premier match, donc ce n’est pas infamant. On était un peu court en terme d’effectif sur les deux équipes, mais on a bien su jongler. C’est pour ça qu’on espère se renforcer pour faire deux beaux championnats.

Certains auront peut-être la tête à la fête, quel est votre discours avant le match de vendredi ?

Il est simple, le match n’est pas gagné avant de l’avoir joué. C’est vrai qu’on est plus à se dire qu’est-ce qu’on va faire après, alors que la saison n’est pas finie. Le match de vendredi est très important. Ce sera le dernier à domicile, on espère pas mal de monde dans le gymnase. Ca doit être un bon moment à partager. Mais il faudra faire un gros match et tout le monde est surmotivé pour ça. Après on pourra peut-être pousser les festivités tard dans la nuit (rires).

TINQUEUX – PONT VARIN
Vendredi 11 mai 2018 à 20h30
Gymnase de la Croix-Cordier à Tinqueux