St-Brice peut voir venir

Handball — par Julien Lampin, le 15 avril 2018 (18:09)

Face à la lanterne rouge du classement, St-Brice ne s’est pas vu opposer la plus grande des confrontations. Pour autant Mulhouse a proposé des problèmes qu’on sut régler les Bricos. Une victoire qui permet d’assurer mathématiquement un nouveau maintien en N2.

Dans une belle ambiance après la victoire initiale du RCH dans la salle Allende de Saint-Brice Courcelles, les Bricos débutaient pourtant timidement la rencontre face à des Mulhousiens déjà relégués et qui n’avaient rien à perdre. Surpris par le jeu proposé par les Alsaciens, les handballeurs marnais mettaient du temps à contenir les attaques locales. D’autant qu’offensivement, les Bricos, en mal d’imagination, mettaient en évidence un gardien adversaire en grosse réussite.

L’effet de surprise passé, il faut attendre la fin de la première mi-temps pour apprécier la première accélération locale. forts de remontées de balle rapides et de contres salvateurs. L’occasion de rejoindre les vestiaires avec deux buts d’avance (15-13). La seconde période offre un tout autre spectacle. Libérés, les protégés de Stéphane Pellan prennent rapidement le large, bien emmenés par Anthony Soudidier et Adrien Goffin, intenable. Perdus, les Mulhousiens perdent de nombreux ballons et offrent de nombreux contres que le gardien entrant n’est plus en mesure de repousser. Sans suspens, la fin de match offre une victoire sereine aux Bricos, la 8e cette saison. Surtout, elle permet une fin de saison sereine en assurant mathématiquement le maintien brico.  Mieux, malgré l’irrégularité qui a animé l’ASSBC cette saison, les coéquipiers de Kevin Lemaire sont désormais 5e du classement.

ST-BRICE 36-28 MULHOUSE
MI-TEMPS : 15-13
ARBITRES : MM. Labed et Uctepe
ST-BRICE : Mathieu, Mayeur – Goffin 9, Soudidier 6, Staigne 5, Almeida 5, Haddad 3, Jacquin 3, Lecompte 2, Raffegeau 2, Sauvage 1, Lemaire.
MULHOUSE : Rachdi, Bessir – Boy 6, Chiarabini 6, Ho 3, Sibiri 3, Sauter 2, Vukcevic 2, Bellemare 2, Amira 1, Kouba 1, Billaudel.