Soirée noire pour le Reims CH

Handball — par Julien Lampin, le 8 avril 2018 (17:34)

Crédit photo : Elodie SAINTE

Dominées à l’aller à Strasbourg, les « Panthères » du Reims Champagne Handball avaient à coeur de prendre une revanche samedi soir dans leur gymnase Vasco de Gama. En vain… Pire, les Rémoises perdent Sarah Bernabeu.

Sans doute l’une des images – malheureuse – du week-end. Sarah Bernabeu en pleurs qui se tord de douleurs et sa soeur, Margaux, qui court à son chevet, comprenant rapidement le sort qui vient de toucher sa jumelle, elle qui a déjà connu une malchance ressemblante. Dans les instants précédents, la gardienne rémoise se réceptionnait mal en tentant de stopper un tir strabourgeois. Le genou tournait et les ligaments croisés étaient touchés. Sa saison est terminée, et il y a désormais peu de chances de la revoir sur le maillot du RCH.

Déjà malmenées avant ce coup dur, les Panthères ne rugissaient plus vraiment ensuite. Touchées par la blessure de leur coéquipières, les Rémoises montrent d’abord l’envie de reprendre les trois buts qu’elles recensent de retard au tableau d’affichage. Mais en mélangeant vitesse et précipitation, les locales commettent trop d’erreurs et de fautes de main quand ce n’est par la gardienne alsacienne qui écoeure les velléités rémoises. Les Strasbourgeoises ne s’en laissent pas compter et en profitent pour faire grossir leur avance petit à petit, de quoi finir par démobiliser le RCH.

Les rémoises courent après le score

Dés l’entame, les protégées de Quentin Petit tentaient de faire courir des Strasbourgeoises peu nombreuses sur le banc mais expérimentées. Si les remontées de balle rapides pouvaient épuiser les visiteuses, les maladresses sont nombreuses et les situations offensives sont souvent stoppées par l’impact physique proposé par les Alsaciennes. très vite, les Rémoises mélangeaient vitesse et précipitation. Si bien qu’à la pause, les locales étaient menées de 4 buts (14-18). Le retour de Sarah Bernabeu dans les buts et des Panthères revigorées à la sortie du vestiaire permettaient de recoller rapidement au score (19-19). La suite est plus tragique. Défaites finalement 29-37, les Rémoises devraient dire adieu à la possibilité de truster le top 4, synonyme de montée en N1. Dommageable apès avoir réalisé une bien belle performance la semaine passée à plus de 1000Km de Reims. Il faudra désormais conserver cette 5e pour ne pas gâcher une saison globalement réussie.