📄 Saint-Brice Courcelles adopte la méthode Boé en vue de la N1

Handball — par Julien Lampin, le 5 juin 2024 (15:44)

crédit photo : Saint-Brice Courcelles

Une fois de plus, l’AS Saint-Brice Courcelles est passĂ© proche d’une montĂ©e en Nationale 1 cette saison, 2e derrière une Ă©quipe qui a Ă©tĂ© une nouvelle fois plus rĂ©gulière. DĂ©sormais sous la houlette de Yohann Herbulot, le club se donne les moyens de parvenir enfin Ă  franchir le palier. Parmi les renforts annoncĂ©s, Saint-Brice s’offre son premier joueur professionnel, par le recrutement de Corentin BoĂ©, venu de Proligue, mais ancien de la maison.

L’annonce n’est pas passĂ©e inaperçue dans le monde du handball. Et pour cause… Saint-Brice Courcelles a dĂ©cidĂ© de recruter Ă  la hauteur de ses ambitions. Bien aidĂ© par le rĂ©seau de Yohann Herbulot, dĂ©sormais sur le banc brico pour la prochaine saison, le club marnais compte bien accĂ©der rapidement Ă  la N1 et poursuivre la structuration du club. Pour cela, exit Guy Bischoff dont la mĂ©thode de coaching n’a semble-t-il pas toujours Ă©tĂ© adaptĂ©e aux besoins du groupe. Jusque lĂ  sur le terrain, Yohann Herbulot le remplacera en tant qu’entraĂ®neur principal de l’Ă©quipe N2, avec un projet et des idĂ©es de jeu bien dĂ©finies.

En ce sens, Hamoud Khoumini, MĂ©ven Martial et Martin Lemaire quittent l’aventure. Dans le sens inverse, cinq recrues porteront le maillot bleu de l’ASSBCH en 2024-25. De la jeunesse avec Roman Baudot (21 ans, 1m86) venu de Taissy, passĂ© par le Creps et qui connaĂ®t dĂ©jĂ  le club marnais via les U18. Un « pivot de rotation certes lĂ©ger mais grand et mobile » prĂ©cise Yohann Herbulot. Un jeune qui devra concurrencer Hugo Bonnard et Nicolas Rollinger conservĂ©s la saison prochaine. Warren Pinto, en provenance de Soissons (23 ans, 1m80) rejoint aussi le club, apprĂ©ciĂ© pour sa polyvalence arrière et ailier droit. « C’est un joueur très dynamique, qui sait tout faire, costaud dans ses duels en un contre un et très intĂ©ressant en dĂ©bordement », se fĂ©licite son nouveau coach. Un joueur qui sera aussi attendu dans ses capacitĂ©s dĂ©fensives.

L’expĂ©rience de Corentin BoĂ©

Autre renfort, plus expĂ©rimentĂ©, Alix Geffrard, lui aussi en provenance de Soissons. A 36 ans, ce gaucher passĂ© par Livry, Libourne, Gonfreville entre autres, a connu la N1 et la D2, et viendra partager son vĂ©cu au groupe brico, tant sur le terrain qu’en dehors. Notamment autour des questions de prĂ©paration physique, lui qui en a fait sa profession. Une aubaine pour Yohann Herbulot qui l’a dĂ©jĂ  croisĂ© comme adversaire en Proligue. ApprĂ©ciĂ© pour son engagement des deux cĂ´tĂ©s du terrain, il devra apporter sa rigueur et son enthousiasme. L’occasion pourquoi pas pour le nĂ©o-brico, d’une 3e montĂ©e successive.

Mais la recrue phare de l’intersaison a Ă©tĂ© annoncĂ©e il y a quelques jours. PassĂ© par le Creps de Reims, natif du dĂ©partement, professionnel depuis 15 ans, Corentin BoĂ© a dĂ©cidĂ© de rentrer au bercail. Polyvalent sur la base arrière, il entre dĂ©jĂ  dans l’histoire du club comme le premier contrat professionnel de Saint-Brice. « Il va apporter de l’expĂ©rience sur des postes clĂ©s », se satisfait Yohann Herbulot. Le point commun entre les deux ? Au-delĂ  de s’ĂŞtre croisĂ©s au Creps plus jeunes, les deux sont arrivĂ©s Ă  Saint-Brice avec un projet de reconversion. « On a toujours gardĂ© contact, prĂ©cise Corentin BoĂ©. L’opportunitĂ© Ă©tait belle de se retrouver ». Un renfort de poids qui doit permettre Ă  l’ASSBCH de franchir un nouveau cap vers le très haut niveau. A dĂ©faut d’avoir des garanties, Saint-Brice s’en donne en tout cas les moyens.

Corentin BoĂ© : « Ecrire l’histoire du club »

Avec sourire, sĂ©rieux et dĂ©contraction, Corentin BoĂ© assume le statut qui sera le sien Ă  Saint-Brice. Si le club affiche annĂ©e après annĂ©e ses ambitions, il est sĂ»rement montĂ© d’un cran avec le renfort d’un tel pedigree. FormĂ© au pĂ´le espoir du creps local, le natif de Reims a sĂ©vi ensuite Ă  Villeurbanne, Semur-en-Auxois, Saint-Marcel Vernon, Billière et Massy, avant de connaĂ®tre une dernière saison plus difficile collectivement Ă  Angers. « Ca a Ă©tĂ© une saison compliquĂ©e, je passe dĂ©sormais Ă  autre chose », Ă©vacue-t-il rapidement. Focus, donc, la Marne pour un retour près de la famille et des gymnases de ses premiers Ă©changes balle en main. « Saint-Brice est un club qui a bien grandi, qui s’est stabilisĂ©, note le joueur de 32 ans. Il arrive Ă  un moment charnière et j’ai très envie d’Ă©crire l’histoire du club ».

Un projet suffisamment attractif pour Ă©carter d’autres offres en Proligue, de son propre aveu. « La question s’est posĂ©e. Mais il faut aussi penser Ă  l’avenir, Ă  un peu de stabilitĂ© pour la famille ». Un argument de poids pour le jeune papa qu’il est devenu il y a quelques mois. « Et puis le discours du club m’a plu. Je remercie Marian qui s’est dĂ©menĂ© pour trouver un accord, et Yohann avec qui j’Ă©tais au pĂ´le. Tout ça m’a motivĂ©. » Objectif premier, monter enfin en Nationale 1. Conscient qu’il ne manque pas grand chose au club, Corentin BoĂ© compte apporter ses atouts Ă  une Ă©quipe dĂ©jĂ  compĂ©titive. « Je n’ai pas la prĂ©tention de dire qu’on sera plus fort avec moi l’annĂ©e prochaine », prĂ©cise-t-il avec humilitĂ© et simplicitĂ©. Venant du monde pro et conservant son statut, il compte bien garder son rythme et sa rigueur, parce que « l’aspect physique est primordial », dit-il. L’occasion, par son expĂ©rience, d’accompagner Saint-Brice Courcelles dans sa professionnalisation.