đź“„ Le Stade de Reims et Nice partagent les points Ă  Delaune

Football — par Fabien Moretto, le 7 avril 2024 (17:05)

Crédit photo : Robin PIQUET

A l’issue d’un gros match tactique et globalement fermĂ©, aucun but n’a Ă©tĂ© marquĂ© ce dimanche Ă  Delaune entre le Stade de Reims et Nice. Face Ă  des AzurĂ©ens qui retrouvent progressivement leurs valeurs de soliditĂ©, ce duel de candidats Ă  l’Europe a accouchĂ© d’un score vierge, pour la 28e journĂ©e de Ligue 1. De quoi tout de mĂŞme permettre Ă  Reims de remonter Ă  la 7e place 

LA FEUILLE DE MATCH

STADE DE REIMS 0-0 NICE
MI-TEMPS
: 0-0
SPECTATEURS : 14.606
ARBITRE : M. Eric Wattelier
AVERTISSEMENTS : Pour les RĂ©mois Akieme (12e), Okumu (39e) – Pour le Niçois Boudaoui (50e)
REIMS : Diouf – Agbadou, Okumu (Foket, 83e), Abdelhamid (cap), Akieme (De Smet, 64e) – Ito, Munetsi, Atangana (Nakamura, 64e), Richardson (Kone, 72e), Khadra – DiakitĂ©. Entr : Will Still
NICE : Bulka – Lotomba, Todibo, Dante (cap), Bard – Rosario, Thuram, Boudaoui (Claude-Maurice, 78e)- Moffi (Balde, 89e), Boga (Laborde, 78e), Cho (Guessand, 61e). Entr : Francesco Farioli

LE MATCH

A dĂ©faut de gagner, Reims a tenu Ă  ne pas perdre. Un moindre mal tant la partie n’a pas Ă©tĂ© aisĂ©e pour les RĂ©moise, malgrĂ© une bonne entame. Le 3-5-2 choisi par Will Still faisait souffrir les siens au milieu. Les Rouge et Blanc mettaient pourtant une bonne intensitĂ© et proposaient un bloc haut et agressif sur le porteur. Si la première frappe fut niçoise, le premier frisson venait de Valentin Atangana dont la frappe forçait Marcin Bulka Ă  sortir les poings. Au milieu d’un gros combat physique, le match n’en Ă©tait pas pour autant dĂ©plaisant. Mai passĂ©e la frappe de Marshall Munetsi Ă  la 20e, les Aiglons vont progressivement imposer leur loi au milieu. EmportĂ© par l’impact de Moffi et Boga, Nice haussait le ton et s’offrait les meilleures occasions quand Reims ne parvenait plus Ă  trouver ses attaquants. Heureusement, Yevhann Diouf demeurait vigilant. Et il fallait un miracle pour que le nul soit prĂ©servĂ© Ă  la mi-temps. Car après une belle combinaison, Boga manquait Ă©tonnamment le cadre tandis qu’il n’avait qu’Ă  pousser le ballon dans le but vide.

Face Ă  un bloc niçois solide. Reims conservait ses bonnes intentions mais sans trouver la faille. D’autant que les Aiglons jouaient haut. Et les changements opĂ©rĂ©s n’y changeaient pas grand chose. L’attaque rĂ©moise restait impuissante, maĂ®trisĂ©e par l’organisation visiteuse. Le retour Ă  une dĂ©fense Ă  quatre offrait un meilleur Ă©quilibre devant un Joseph Okumu impĂ©rial. Et si la prĂ©sence locale dans le camp niçois Ă©tait plus frĂ©quent, les occasions n’Ă©taient pas plus lĂ©gion. La cheville en souffrance sur un dĂ©gagement malheureux, Okumu devait cĂ©der sa place. Pas de quoi rassurer une dĂ©fense plus fragile. Dans une fin de match stressante, Delaune retenait son souffle. Les dernières minutes du match ressemblaient Ă  une attaque-dĂ©fense, et Yevhann Diouf devait s’employer devant la tĂŞte de Guessand Ă  la 87e. Dans les arrĂŞts de jeu, Reims s’offrait deux contres mais Bulka restait lui aussi dĂ©cisif devant Reda Khadra. VoilĂ  de quoi faire tourner le compteur de points. Si le Stade de Reims aurait aimĂ© deux points de plus, il se satisfera de retrouver la 7e place, fort des dĂ©faites de Marseille et Rennes ce week-end. La fin de saison sera palpitante.

Les stats

(Avec notre partenaire Flashscore)

LES RÉSULTATS ET LE CLASSEMENT

 


Stade de Reims sur Score’n’co

PROCHAIN MATCH

🆚 Strasbourg
🏆 29e journée de Ligue 1
đź“… Samedi 13 avril 2024
⌚ 17h
🏟  Stade de la Meinau – Strasbourg