đź“„ Dernière ligne droite Ă  J-100 avant l’ouverture des Jeux de Paris

Divers — par Julien Lampin, le 17 avril 2024 (18:59)

C’est une Ă©tape importante avant d’arriver aux Jeux de Paris, ce mercredi. A pile 100 jours de la cĂ©rĂ©monie d’ouverture, tous les acteurs des Jeux, de près ou de loin, entrent dans une ultime ligne droite pleine d’adrĂ©naline. A Reims, ville labellisĂ© Terre de Jeux, l’enthousiasme monte aussi.

  • Reims, terre d’accueil et de prĂ©paration

Très vite, la Ville de Reims s’Ă©tait positionnĂ©e pour s’offrir la possibilitĂ© d’accueillir des dĂ©lĂ©gations en quĂŞte de prĂ©paration olympique, et ainsi faire vivre le plus intensĂ©ment possible cet Ă©vĂ©nement planĂ©taire aux RĂ©moises et RĂ©mois. C’est ainsi qu’elle s’est vite accordĂ© avec la Team GB, l’Ă©quipe de Grande-Bretagne pour la mise Ă  disposition de deux sites, RenĂ© Tys et l’UCPA Sport Station pour cinq disciplines : la boxe, le tennis de table, le trampoline, la gymnastique et la natation. Dans ce cadre, les gymnastes britanniques ont dĂ©jĂ  testĂ© les installations rĂ©moises depuis un an, partageant d’ailleurs quelques moments privilĂ©giĂ©s. Ils ont prĂ©vu de faire un nouvel entraĂ®nement le 7 mai prochain. Les nageurs ont aussi dĂ©jĂ  testĂ© la piscine Ă  l’Ă©tĂ© 2023. Tous les athlètes concernĂ©s retrouveront la CitĂ© des Sacres en juillet, juste avant de rejoindre le village olympique.

A Reims, les Britanniques ne seront certainement pas les seuls Ă  faire Ă©tape pour conclure leur prĂ©paration. Le Creps de Reims pourrait bien accueillir deux ou trois dĂ©lĂ©gations Ă©trangères, chez les valides et en paralympiques, principalement en athlĂ©tisme. Des Ă©changes sont toujours en cours pour rĂ©gler les ultimes dĂ©tails, notamment avec deux dĂ©lĂ©gations du nord de l’Europe.

Enfin la Ville de Reims et la FĂ©dĂ©ration Française de basket se sont accordĂ©es pour permettre Ă  l’Equipe de France fĂ©minine de conclure sa prĂ©paration Ă  Reims, du 16 au 21 juillet. Dans la CitĂ© des Sacres, les RĂ©moises s’entraĂ®neront Ă  la Reims Arena pendant trois jours du 16 au 18 juillet ainsi que le 22 juillet. Entre temps, elles participeront Ă  un dernier tournoi amical qui rĂ©unira les Tricolores Ă  la Belgique, la Chine et le Japon. La billetterie a ouvert le 11 avril dernier.

  • Le passage de la flamme Ă  Reims

VĂ©ritable symbole des Jeux, la flamme olympique aura aussi le droit Ă  son passage par Reims. Pour rappel, la flamme est attendue Ă  Marseille le 8 mai avant de traverser une majeure partie du pays et permettra Ă  tout les Français de s’approprier l’Ă©vĂ©nement. Au total 400 villes traversĂ©es, 65 villes-Ă©tapes, dont Reims, le 30 juin prochain. Après ĂŞtre passĂ©e par Vitry-le-François, le lac du Der, SĂ©zanne, Epernay, Sainte-MĂ©nĂ©hould et Châlons, la flamme entrera Ă  Reims par le Parc de Champagne et traversera une bonne partie de la ville pour conclure son parcours sur le parvis de la porte Mars. A noter qu’un relais durera 4 minutes par porteur qui parcourra 200m. A Reims, les ambassadeurs de la flamme sont connus : Endy Miyem, Laurence Klein, Lucas CrĂ©ange et IsmaĂ«l Taggae. Plusieurs acteurs du sport Ă  Reims seront aussi relayeurs. A l’Ă©chelle dĂ©partementale, VĂ©ronique Pierron et Yohann Diniz feront partie des porteurs de la flamme. Une fĂŞte qui sera forcĂ©ment possible dans la mesure de ce que permettra la sĂ©curitĂ© renforcĂ©e pour l’occasion.

  • Plusieurs rĂ©mois qualifiĂ©s

Si une grande majoritĂ© d’athlètes sont encore en quĂŞte du prĂ©cieux sĂ©same qui leur permettra de participer aux Jeux, quelques uns sont dĂ©jĂ  assurĂ©s d’y participer. C’est le cas notamment de Lucas CrĂ©ange en para tennis de table et Gloria Agblemagnon en athlĂ©tisme aux Jeux Paralympiques. Chez les valides, FĂ©lix Bour a rĂ©alisĂ© les minimas sur marathon, mais la densitĂ© est telle qu’il n’est pas encore assurĂ© d’y gagner sa place. Parmi les meilleurs espoirs de participation voire de mĂ©daille, Pauline Ferrand-PrĂ©vĂ´t devrait ĂŞtre la meilleure reprĂ©sentante rĂ©moise en cyclisme. Joshua Dubau espère aussi faire partie de l’Ă©preuve de cross-country olympique. En athlĂ©tisme, les problèmes de Dimitri Bascou et Just Kwaou Mathey pourraient profiter Ă  Pascal Martinot-Lagarde sur 110m haies. Toujours en athlĂ©tisme, la jeune AngĂ©lica Berriot est aussi Ă  la quĂŞte d’un ticket olympique Ă  la longueur.

Dans d’autres disciplines, le jeune lutteur Tourpal Ali Magamadov espère une belle surprise pour le tournoi olympique. De façon plus improbable, on peut imaginer pourquoi pas que Valentin Atangana intègre l’Ă©quipe de France espoirs de football et Jules Rambaut l’Ă©quipe de France de basket 3×3. DĂ©jĂ  mĂ©daillĂ©e olympique, Endy Miyem ne dĂ©sespère pas avoir une place avec les filles de l’Equipe de France de basket. Aux athlètes, il faudra aussi ajouter les juges et mĂ©decins Ă©galement amenĂ©s Ă  partir Ă  la plus grande compĂ©tition du monde.