📄 La patience récompensée pour les filles du Stade de Reims face à Guingamp

Football — par Julien Lampin, le 20 janvier 2024 (20:11)

Crédit photo : Marie PORTE
La semaine, chargĂ©e, se termine bien pour les filles du Stade de Reims. Après la lourde dĂ©faite dans des conditions logistiques compliquĂ©es, les RĂ©moises ont fini par faire craquer Guingamp, ce samedi après-midi sur le synthĂ©tique du centre de vie Raymond Kopa, lors de la 13e journĂ©e de D1F. Sous un froid glacial, les RĂ©moises, dominatrices, ont profitĂ© d’un penalty de MĂ©lissa Gomes dans les derniers instants pour prendre trois points prĂ©cieux et reprendre ainsi la 4e place au classement.

LA FEUILLE DE MATCH

STADE DE REIMS 1-0 GUINGAMP
MI-TEMPS : 0-0
ARBITRE : Mme Efe
BUTS – Gomes (89e, sp) pour Reims
AVERTISSEMENTS
– Ă  la RĂ©moise Demehin (55e) ; aux Guingampaises PĂ©niguel (15e), Donnary (37e)
Reims F REIMS : Szemik – Notel (Ndzana, 72e), Pasquereau, Demehin, Eninger – Le MoguĂ©dec, Joly (Ngock, 62e), Corboz (Meyong, 62e) – Imuran (Nassi, 72e), Chossenotte (Chossenotte, 82e), Mouchon. Entr : Amandine Miquel
Guingamp F GUINGAMP : Perrault – Guillois (Keita, 91e), Starova, Jezequel, Revelli – Richard, Donnary, Cambot – Peniguel (Touriss, 84e), Teinturier, TraorĂ©. Entr. : M. Rufie

LE MATCH

Les chants de joie dans le vestiaire Ă  l’issue de la rencontre Ă©taient Ă  la hauteur des espoirs des RĂ©moises pour cette rencontre de la 13e journĂ©e de D1. Le 3e match en une semaine, et le deuxième en 4 jours, après la lourde dĂ©faite face au PSG et surtout les pĂ©ripĂ©ties liĂ©es aux conditions mĂ©tĂ©o. Cette fois, pas de coup de froid malgrĂ© des tempĂ©ratures nĂ©gatives. MalgrĂ© la belle rĂ©sistance de Guingampaises mal classĂ©es, les RĂ©moises ont pris ce samedi trois points importants dans la course Ă  la 4e place reprise par Reims.

Les intentions rĂ©moises Ă©taient pourtant claires dès les premières minutes. Face Ă  des Bretonnes bien regroupĂ©es, les Rouge et Blanche usaient de coups de pied arrĂŞtĂ©s pour s’offrir les premières situations dangereuses. Mais ni les corners ni le coup-franc de Rachel Corboz ne permettaient de tirs cadrĂ©s. Et lorsqu’un nouveau coup-franc Ă©tait mieux ajustĂ©, Cindy Perrault, la gardienne guingampaise demeurait vigilante pour repousser le danger. C’Ă©tait encore le dernier rempart breton qui repoussait la tentative de NoĂ©mie Mouchon, partie seule dans la profondeur sur le cĂ´tĂ© gauche, ou devant l’active Anaele Le MoguĂ©dec dont le lob Ă©tait un peu long et la reprise dans la surface, bien stoppĂ©e.

pénalty libérateur

La physionomie de changeait pas au retour des vestiaires. Dès la reprise, un numĂ©ro de Shana Chossenotte permettait de dĂ©caler NoĂ©mie Mouchon. Son centre ne permettait pas Ă  Rofiat Imuran de cadrer sa reprise de la tĂŞte dans un but dĂ©sertĂ© par la gardienne adverse. De l’autre cĂ´tĂ©, Kinga Szemik n’Ă©tait pas vraiment inquiĂ©tĂ©e malgrĂ© un regain Ă  l’heure de jeu qui freinait un temps la domination locale. Les changements redonnaient alors du peps aux Marnaises. Incisive, NoĂ©mie Mouchon restait pourtant malheureuse dans ses initiatives offensives. D’abord en se heurtant Ă  Cindy Perrault après un petit slalom dans la dĂ©fense bretonne et une belle frappe enroulĂ©e du pied droit. Ensuite sur deux tentatives repoussĂ©es par le poteau.

Il fallait finalement un Ă©nième coup de boutoir de la jeune attaquante française pour dĂ©bloquer la situation. Sur un centre, elle trouvait MĂ©lissa Gomes dans la surface, chargĂ©e par Emmy JĂ©zequel. L’arbitre indiquait alors le point de penalty (89e). Après un long moment de flottement, la Portugaise, Ă  peine entrĂ©e en jeu, prenait la gardienne bretonne Ă  contre pied. Les RĂ©moises pouvaient souffler. En s’offrant un 6e succès ce samedi, les RĂ©moises relancent une belle dynamique et reprennent la 4e place. IdĂ©al avant de se dĂ©placer au Puy (D3) en Coupe de France puis Ă  Lyon, dans deux semaines, en D1.

LA REACTION

Amandine Miquel : « Comme au match aller, on s’est crĂ©Ă© pas mal d’occasions, mais je suis content qu’on n’ait pas concĂ©dĂ© le 0-0 aujourd’hui. Je pense qu’on fait des mauvais choix, d’un peu de justesse, de petits dĂ©tails sur lesquels on doit s’amĂ©liorer pour se rendre les matchs moins stressants. C’est sĂ»r qu’il y avait plus de fatigue qu’une semaine normale, mais malgrĂ© ça, il y avait des coups Ă  mieux jouer. C’Ă©tait surtout important de ne pas perdre ».

LES RESULTATS ET LE CLASSEMENT

Stade de Reims sur Score’n’co

PROCHAIN MATCH

🆚 Le Puy
🏆 Coupe de France féminine (8e de finale)
đź“… dimanche 28 janvier 2024
⌚ 14h30
🏟  au Puy